L’AOP Picpoul de Pinet retrouve son ancrage local, avec les huîtres de Thau, dans les halles de Béziers ce dimanche

Le syndicat organisme de gestion de l’AOP Picpoul de Pinet et le Comité régional de la conchyliculture de Méditerranée étaient présents aux halles de Béziers ce dimanche 16 avril au matin pour promouvoir leurs produits. Le début d’une tournée promotionnelle dans les halles de la région qui devrait durer toute l’année.

Dépannage à domicile, tous travaux

Le soleil, l’été, la plage ou la lagune de Thau, les huîtres et un petit blanc, forcément un picpoul de Pinet. L’image est dans toutes les têtes. Et elle était reproduite ce dimanche matin dans les halles de Béziers où le syndicat de l’AOP Picpoul de Pinet et le comité régional de la conchyliculture de Méditerranée assuraient conjointement une opération de promotion de leurs produits. Bandas et bonne humeur étaient de la partie.

“Sur notre territoire, le picpoul est connu, mais il s’en boit plus au Royaume-Uni qu’en France, commente Laurent Thieule, président du syndicat de l’AOC depuis deux ans. C’est bien d’être dynamique et d’avoir un modèle économique accompli à l’export mais il faut aussi être fort à la maison. C’est pourquoi nous lançons cette campagne de promotion au cours de laquelle nous allons faire le tour des halles du Languedoc-Roussillon.”

12 millions de bouteilles dont deux tiers sont exportés

Le vignoble de l’AOP est historiquement implanté autour de la lagune de Thau dans six communes (Castelnau-de-Guers, Florensac, Mèze, Montagnac, Pinet et Pomérols), sur 1550 ha en production. Il ne produit que des vins blancs à base du cépage unique du picpoul. Quatre caves coopératives (Pinet, Pomérols, Florensac et Montagnac) et 23 caves particulières en produisent 85 000 hectos annuels dont 12 millions de bouteilles. 67% sont exportés, principalement vers le Royaume-Uni donc. “Avec un taux de croissance annuelle, depuis trois ans, de 16 %, se réjouit son président. Dans la sinistrose qu’on est en train e vivre, je n’ai aucun scrupule à dire qu’on réussit et qu’on gagne de l’argent, à l’instar du Pic Saint-Loup et du Larzac. Depuis plus de cinq ans, cela nous amène à un modèle d’économie vertueuse.”

PLUS INFO  Piqûres sauvages dans les lieux festifs: la contre attaque des discothèques dans l'Hérault

Au Château de Pinet, la Patience en amphore

A.-Virginie Arnaud Gaujal, productrice au Château de Pinet – Gaujal de Saint Bon, était présente ce dimanche aux halles. “C’est un domaine familial, transmis de père en fils depuis trois siècles ; aujourd’hui de mère en fille. Je suis la 11e génération, explique-t-elle en faisant déguster son vin. Je suis pharmacienne et oenologue et je suis revenue au domaine par passion. Le picpoul est un vieux cépage, arraché par beaucoup au début du XXe siècle mais que ma famille a continué de cultiver. Il est revenu à la mode au moment du développement des plages et des stations balnéaires.”

Et la vigneronne d’expliquer : “L’appellation produit des vins monocépages mais pourtant avec une grande diversité. Le picpoul à Pinet ou à Montagnac, ça n’a rien à voir. Il y a une ligne directrice bien sûr mais des nuances très différentes. Nous, au domaine, nous le déclinons en barrique, mais aussi en jarre et amphore pour la version Patience. Les vignerons, nous sommes comme les chefs cuisiniers, on a le même ingrédient de base : un picpoul qui est traditionnellement sur la rondeur. Mais chacun sa patte dans la vendange, la vinification. Ca donne de la diversité malgré le monocépage.”    

Mais, ce n’est pas parce qu’on est fort qu’on ne doit pas se remettre en question”, insiste Laurent Thieule. Aussi l’appellation s’est-elle lancée dans la conception d’un vin haut de gamme, avec une sélection minoritaire au moment de la vendange, un élevage sur lie pendant huit mois et une vente au printemps. “Notre picpoul classique, on le vendange, on le vinifie et on le vend en décembre, ajoute le président. Là, on s’oblige à le faire vieillir. D’où le nom, le concept Patience. Bien sûr, c’est à petite échelle pour l’instant, 200 à 300 000 bouteilles mais qui commencent à apparaître sur les tables gastronomiques, dans la lignée des vins du Languedoc, globalement. Ce sont des vins vendus plus cher mais très différents. Et oui, l’AOP Picpoul de Pinet peut produire aussi des vins de garde.”

PLUS INFO  Retour sur la création de la Romeria de Mauguio

Un picpoul haut de gamme pour les tables gastronomiques

Et ce n’est pas un hasard si la ville de Béziers a été choisie pour cette première étape de la tournée des halles. “Béziers n’est pas qu’une capitale historique du vin, mais une ville qui se transforme en matière gastronomique, justifie Laurent Thieule. Goujon, Petit Pierre, le Pica Pica… Et l’hôtellerie qui prend un essor important tire le niveau vers le haut. Ça nous intéresse. Nous voulons premiumiser nos vins, Béziers sera une cible. On boira notre vin haut de gamme avec des mets gastronomiques.”

En attendant, ce dimanche à midi, les visiteurs des halles, venus en nombre, ont apprécié la traditionnelle alliance vin blanc et huîtres.

https://www.midilibre.fr/2023/04/16/laop-picpoul-de-pinet-retrouve-son-ancrage-local-avec-les-huitres-de-thau-dans-les-halles-de-beziers-ce-dimanche-11138044.php

.

Installateur Panneaux solaires

Wedding Planner

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

S'inscrire

spot_imgspot_img

A découvrir aussi
Toute l'info à Béziers

Webinaire Task Force Aéro – Réussir ses recrutements : des entreprises de l’aéronautique témoignent !

Le replay et le support du webinaire sont disponibles

Le webinaire a mis un coup de projecteur sur des parcours inspirants de recrutement d’entreprises de l’aéronautique.

ECM, une filiale active dans l’ingénierie et le conseil en technologies et MECAPREC, une PME spécialisée dans l’usinage de précision, ont pu partager leurs expériences auprès des entreprises présentes : implication dans des actions territoriales, collectives ou individuelles, recrutement de publics diversifiés, recours à l’alternance, recrutement de publics formés spécifiquement sur des métiers en tension, préqualification de personnes aux métiers de l’aéronautique, accompagnement sur le plan social, intégration facilitée des recrues dans l’entreprise, process de fidélisation…

La Région, la DREETS, France Travail, l’OPCO 2I ou encore le GEIQ Industries d’Oc ont pu également apporter un éclairage sur les dispositifs, outils et leviers mobilisables par les entreprises de l’Aéronautique auprès des 74 participants du webinaire.

Retrouvez tous les dispositifs présentés lors du webinaire en visualisant le replay ci-dessous et en consultant le support de présentation



Grève nationale des pharmaciens : pour cette petite ville, la fermeture de trois pharmacies résout la pénurie de main-d’œuvre

Alors que 90 % des pharmacies devraient rester fermées ce jeudi 30 mai, en raison d'un mouvement de grève pour alerter sur les pénuries de médicaments et les fermetures d'officines, la ville de Decazeville en Aveyron ne devrait pas être impactée. Deux des cinq pharmacies ont fermé mais cela règle le problème du recrutement.

Il a été traîné sur une trentaine de mètres : à Béziers, un homme meurt écrasé par ses complices sur un point de deal

Ce mercredi soir, 29 mai, un homme de 20 ans environ, est décédé, rue Jean-Franco, dans le quartier de La Devèze à Béziers. Il a été vraisemblablement écrasé par ses complices qui ont pris la fuite. Deux d’entre-eux...

Super Rugby – Touchés financièrement, les Melbourne Rebels définitivement exclus du championnat

Touchés financièrement, à l’image du rugby australien depuis quelques années, les Melbourne Rebels sont écartés par leur fédération en vue de la saison prochaine. Il n’y aura plus que quatre franchises australiennes...

Menuiserie minimaliste

HYLINE, MENUISERIE D'EXCEPTION