Justice – Bernard Laporte tente un ultime coup de poker pour rester à la tête de la FFR

image Justice - Bernard Laporte tente un ultime coup de poker pour rester à la tête de la FFR

S’il s’est résigné à perdre ses prérogatives, Bernard Laporte va abattre ses dernières cartes pour tenter de conserver son poste de président de la FFR. Il accepterait la mise en retrait qui lui est réclamée et la nomination d’un président délégué. Manière de ne pas complètement perdre la face.

Votée à l’unanimité, l’injonction du comité d’éthique* signifiée par courrier à la FFR et au ministère des Sports vendredi matin, semble permettre à Bernard Laporte de tenter un ultime coup de poker. Selon nos informations, le président de la fédération souhaite en effet laisser ses prérogatives à un président délégué tout en conservant son poste. C’est ce que permet l’article 13 des règlements de la FFR. “Je ne vois pas pourquoi je devrais m’en aller”, indiquait Laporte, chez nos confrères du Journal du dimanche. Une manœuvre alambiquée qui devra être validée par le bureau fédéral programmé ce lundi matin à 9 heures. Tous les membres que nous avons interrogés ce week-end garantissaient leur fidélité à Laporte.

Rendez-vous décisif au ministère

Si cela se concrétise, il faudra ensuite présenter cette démarche à la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, que Bernard Laporte doit rencontrer jeudi à 15 heures. Pas simple : le président de la FFR et la ministre sont entrés dans un bras de fer depuis mardi et l’annonce de la condamnation en première instance.

Poussé vers la sortie de toutes parts, lâché par les instances nationales (ministère, LNR), internationale (World Rugby), sommé de démissionner quitte à se représenter en suivant par 53 % des clubs interrogés dans le cadre de notre consultation parue dans le Midol de vendredi, Laporte a choisi de faire un pas de côté. Mais pas de se retirer.

Ce n’était pas forcément le cas avant ce week-end. Mais, vendredi matin, après 48 heures de tumultes et tout juste après avoir reçu la notification du comité d’éthique, Bernard Laporte a déjeuné avec le trésorier de la FFR, Alexandre Martinez, et le directeur général, Laurent Gabbanini. L’idée qui prédominait : trouver une sortie honorable pour Bernard Laporte, sachant que sa situation devenait intenable.

S’il se met en retrait, sa majorité au comité directeur de la FFR pourra en théorie rester en place et défendre un bilan plus que présentable (si l’on excepte le dossier Laporte-Altrad). Pour accréditer ce scenario, les statuts de la fédération prévoient la nomination par le Bureau fédéral d’un président délégué. “Mécaniquement, le poste revient à Serge Simon”, confiait un membre du bureau. Simon, le bras droit historique de Laporte a été relaxé par la justice, mardi lors du procès. Sauf que rien n’est joué sur le choix du successeur.

Reste aussi à savoir si la ministre des Sports laissera faire. Dimanche avant la finale du Mondial de football, elle tançait encore Bernard Laporte, dans les colonnes de L’Équipe. “Moi, je ne cherche à maintenir ou à placer personne. Les élections auxquelles j’appelle pour que la Fédération puisse repartir sur des bases saines seront le juge de paix.” Une ministre qui, selon les conseils de Bernard Laporte, “a soutenu ouvertement la liste de Florian Grill au travers l’association “Rénovons le sport français” dont elle est la fondatrice”. Ambiance. Le ton monte et l’entrevue de jeudi prochain promet d’être électrique. Décisive, aussi.

https://www.midi-olympique.fr/2022/12/19/justice-bernard-laporte-tente-un-ultime-coup-de-poker-pour-rester-a-la-tete-de-la-ffr-10877063.php

.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

S'inscrire

spot_imgspot_img

A découvrir aussi
Toute l'info à Béziers

Appel d’offres : Réparation du pont de Bolquère, RN 116

Texte intégral appel d'offre : Réparation du pont de Bolquère

Pro D2 – Grenoble décroche sa première victoire de l’année face à Agen

PRO D2 - Portés par leur public, les Grenoblois ont fait déjouer les Agenais qui restaient sur trois succès consécutifs. Ce vendredi 3 février, les joueurs de Fabien Gengenbacher ont décroché leur première victoire de...

VIDEO. Réforme des retraites : pourquoi Patrick Vignal, député Renaissance de l’Hérault, veut “faire évoluer le texte”

Il est l'un des rares députés de la majorité qui menacent de ne pas voter la réforme des retraites. Avant l'examen du texte en séance plénière lundi, Patrick Vignal, élu de l'Hérault, persiste et signe sur le plateau du journal de France 3 Occitanie, ce vendredi 3 janvier 2023.

Le verdict est tombé dans l’affaire du viol et des agressions sexuelles commises à Béziers et Gaillac. 10 ans pour l’accusé

L'homme qui était accusé du viol et d'agressions sexuelles, à Béziers et à Gaillac, sur la fille adoptive de sa compagne ainsi que d'agression sexuelle sur une amie de la fille, a été condamné ce vendredi soir 3...