Champions Cup – Le Stade rochelais doit scruter le soldat Ryan face à l’Ulster

Un Irlandais peut en cacher un autre. Dans l’ombre de l’omnipotent manager Ronan O’Gara, l’ancien deuxième ligne du Munster et du Racing commence à son tour à se révéler fin technicien.

Dépannage à domicile, tous travaux

Leurs téléphones ont bien davantage chauffé que d’autres, cette semaine, à l’Apivia Parc. Pour Ronan O’Gara, c’est une vieille habitude, peu importe l’affiche à venir. Pour l’un de ses bras droits, le discret Donnacha Ryan, sans doute un peu moins. Un petit évènement, mine de rien, pour lui, autre légende moderne du Munster aux 47 sélections avec le XV du Trèfle, que ce déplacement à Ravenhill.

Sept mois après avoir vu ses Rochelais terrasser l’ennemi juré nommé Leinster, en finale de la précédente campagne européenne, le voilà sur le point de vivre – ça vaut bien une avalanche de SMS – une grande première dans sa peau d’entraîneur : diriger ses avants sur le sol irlandais. Dans une enceinte où, joueur, il a souvent ferraillé face aux Ulstermen. Dans une compétition que, lui aussi, chéri par-dessus tout.

Si Ronan O’Gara collectionne les records continentaux, Donnacha Ryan n’en entretient pas moins une histoire singulière avec la Champions Cup. Liée d’ailleurs, en partie, à son mentor. “Je me rappelle de la première fois que j’ai regardé un match de rugby. “ROG” fait gagner le Munster sur une pénalité à la fin, face aux Saracens. Le lendemain, j’ai décidé de commencer à jouer au rugby. J’avais 17 ans !”, rembobine le natif de Nenagh, au CV européen deux étoiles.

PLUS INFO  Coupe du monde de rugby 2023 / XV de France : Villière, Alldritt, Macalou… La première tendance pour la composition face à l’Italie

Titré en 2008 avec son Munster de cœur, double finaliste malheureux sous le maillot du Racing (2016, 2018), l’Irlandais de 39 ans – il les a fêté dimanche dernier – a joué un rôle clé, sous-estimé, dans la conquête du premier titre majeur du club à la caravelle au printemps dernier. Et ce finish dantesque au Vélodrome. “Incroyables ces douze dernières minutes contre le Leinster, frissonne encore le préposé rochelais aux touches offensives et aux rucks. La résilience, la volonté des joueurs, leur patience… Un moment magnifique pour moi. On l’avait travaillé plusieurs mois en amont.” Depuis, en somme, ses débuts de technicien, seulement une poignée de mois plus tôt. Sitôt sa carrière de joueur terminée.

“Un rôle taillé pour lui”

Visionnaire, Donnacha Ryan ? En tout cas, celui qui se voit «bien progresser, chaque jour» est dépeint par son compatriote Ronan O’Gara comme une «grande arme pour ce club» avec «de bonnes idées». «Souvent, c’est difficile au début quand tu es un jeune entraîneur de mettre en œuvre des choses mais il a une très bonne relation avec le groupe. C’est l’avis de tous les joueurs qui compte. Ils l’aiment bien.»

Sur les bords de l’Atlantique, tenu en (très) haute estime par l’ancien deuxième ligne, Uini Atonio est sans doute l’un des mieux à même pour confirmer. «Trois mois avant son arrivée à La Rochelle, on jouait contre lui. Donnacha sait ce que c’est que d’être sur le terrain. C’est tout frais ce qu’il amène au groupe. Je le trouve très bon. C’est un rôle taillé pour lui, encense le pilier droit de La Rochelle et des Bleus. Dans deux, trois ans, il peut vraiment devenir un très gros entraîneur des avants. (il insiste) Franchement, il est très, très fort ! C’est juste dur pour lui de s’exprimer, des fois (lire ci-contre). Mais il comprend tellement le rugby.»

“The devil is in the detail”. Traduisez “le diable est dans le détail”. Ryan fait sienne la maxime de chère à O’Gara. L’héritage Munster, en réalité. «Tous les petits détails, reprend Atonio. Des trucs que l’on n’avait pas avant. En tout cas, on ne se focalisait pas que sur ça. Comme sortir d’un ruck et sprinter pour arriver dans un autre, on ne le faisait pas. On se relevait, on se disait “j’en ai fait un, c’est bon, au tour des autres (rires). Tout ce qui est jeu dans les 22 mètres, c’est Donnacha. Il a ajouté des exercices différents à l’entraînement, on en fait un chaque semaine. Ça marche bien, ça ressemble à ce qu’on fait en équipe de France avec William Servat.» Il y a pire comme parallèle, n’est-ce pas ?

PLUS INFO  Top 14 - Toulon : Rabut à la recherche du temps perdu

https://www.midi-olympique.fr/2022/12/15/champions-cup-il-faut-scruter-le-soldat-ryan-face-a-lulster-10870509.php

.

Installateur Panneaux solaires

Wedding Planner

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

S'inscrire

spot_imgspot_img

A découvrir aussi
Toute l'info à Béziers

Comment choisir le costume de mariage parfait cet été ?

Vous vous mariez cet été et vous ne savez pas quel costume choisir ? Voici quelques conseils pour trouver le costume de mariage parfait.

Les agriculteurs ont mené une nouvelle action au Carrefour Market de Pézenas pour dénoncer les “tromperies” des industriels

En fin de semaine dernière, une quinzaine d'agriculteurs ont mené une action dans le supermarché Carrefour de Pézenas pour dénoncer le marketing industriel qui fait passer des produits étrangers pour des produits de...

Montage vidéo avec Premiere Pro – Éligible au CPF – PERPIGNAN – Formation Occitanie

Réaliser des montages vidéos professionnels. Comprendre les aspects techniques des fichiers audio et vidéo. Identifier la place de Premiere Pro dans la chaîne de production audiovisuelle. Maîtriser les principes du montage vidéo. Élaborer une méthode de travail performante. Réaliser un montage simple. Réaliser des montages structurés. Réaliser des montages enrichis et structurés. Régler manuellement les préférences de Premiere Pro. Scinder le film en séquences. Organiser le montage d'une interview. Organiser le montage de séquences d'action. Créer les habillages du montage. Organiser les synthés et les génériques. Masteriser le film.

PHOTOS. La neige tombe en abondance : un manteau blanc de plusieurs dizaines de centimètres au sol, attention au fort risque d’avalanche

Les prévisions météo étaient bonnes : les chutes de neige se font abondantes dans les Pyrénées depuis ce lundi 26 février au soir. Des cumuls de plusieurs dizaines de mètres. On fait le point de situation.

Menuiserie minimaliste

HYLINE, MENUISERIE D'EXCEPTION