Affaire Laporte-Altrad : contrats, amitiés, avantages, les deux hommes nient toute corruption ou trafic d’influence devant le tribunal

Mohed Altrad est formel, en juillet 2017, son groupe de BTP ne voulait pas débourser plus de 5,4 millions d’euros pour sponsoriser le maillot du XV de France. Après l’été, l’homme d’affaires de Montpellier acceptera pourtant d’en payer 6,8 millions pour des raisons que le tribunal correctionnel de Paris a peiné à comprendre lundi, lors du procès. Le président du MHR est entendu avec Bernard Laporte pour corruption et trafic d’influence.

A plusieurs reprises, la présidente Rose-Marie Hunault bute sur les explications du chef d’entreprise de Montpellier, soupçonné d’avoir versé 180.000 euros au président de la Fédération française de rugby (FFR) Bernard Laporte en mars 2017, en échange d’arbitrages favorables dont ce contrat de sponsoring du maillot de l’équipe de France.

“Vous m’avez perdue, monsieur Altrad…”, résume la magistrate, qui tente de cerner les grandes étapes du partenariat qui a fait depuis 2018 de Mohed Altrad, le premier sponsor maillot de l’histoire des Bleus.

En mars 2017, le groupe avait noué un premier contrat avec la FFR pour faire figurer son nom sur le maillot de l’équipe nationale pendant 9 matches, en soutien à la candidature française au Mondial-2023 et moyennant 1,8 million d’euros.
“C’était une négociation essentiellement entre moi-même et Bernard Laporte”, dit Mohed Altrad, silhouette fluette et voix légèrement chevrotante.
Mais à l’été 2017, la fédération est en quête d’un partenaire maillot à plus long terme.

Un premier tour de table à 9,9 millions d’euros refroidit les partenaires historiques des Bleus. Mais en coulisses, d’après une série de courriels dévoilés à l’audience, Mohed Altrad et la fédération tombent d’accord fin juillet sur un deal à 5,4 millions d’euros, bien plus avantageux pour le groupe numéro 1 mondial des échafaudages.

“A ce moment-là, il y avait un accord”, confirme le PDG du groupe Altrad à la barre, qui assure qu’il ne voulait alors pas mettre un centime de plus pour le maillot de l’équipe de France.

Mohed Altrad est aussi depuis 2022 sponsor des All Blacks pour 6 ans.

La France était déclassée. Personne ne voulait de ce maillot.

Mohed Altrad, président du MHR et PDG du groupe Altrad.

Pourtant après l’été, c’est le revirement total. Le Montpelliérain réclame alors lui-même que la fédération lance un appel d’offres auquel son groupe sera le seul à concourir avec une proposition à 6,8 millions.
Incidemment, il met à mal la version livrée devant le tribunal par Bernard Laporte, selon laquelle c’est lui-même qui avait mis son veto à une offre à 5,4 millions.

“C’est moi qui dis non ! Ce n’était pas assez”, avait clamé l’ex-sélectionneur des Bleus la semaine précédente.

Cette subite demande de formalisme intrigue la présidente. Est-elle liée à la révélation dans la presse, à la mi-août, du contrat liant Bernard Laporte à la holding Altrad et du versement des 180.000 euros ? 
Mohed Altrad le nie mais avance toutefois une nécessité de “sécuriser” juridiquement le futur partenariat. 
“Comment se fait-il que vous étiez tombés d’accord en juillet et ce n’est qu’en septembre que ce type de question se pose”, s’étonne la présidente Hunault.

“Probablement, on a été léger sur le plan pénal”, lâche le chef d’entreprise en se référant au premier partenariat maillot lié au Mondial-2023.
La présidente a une autre interrogation : que s’est-il passé entre juillet et septembre 2017 pour que Mohed Altrad accepte de rehausser substantiellement son offre ?
“C’est la conviction que je me suis alors bâtie sur le programme de M. Laporte” à la tête de la FFR, tente le dirigeant.
“Mais ce programme existait déjà en juillet !”, intervient la présidente en rappelant que Bernard Laporte avait été élu président de la FFR en décembre 2016.

C’est un engagement patriotique ce partenariat. Je voulais faire quelque chose pour la France.

Mohed Altrad, président du MHR.

AFP au tribunal de Paris.

Poussé dans les cordes, Mohed Altrad évoque alors un “engagement patriotique” et son souhait de faire “quelque chose” pour la France, où ce septuagénaire, né d’un viol dans le désert syrien, a émigré.

Au risque de se contredire, le milliardaire révèle toutefois qu’il avait “failli ne pas répondre” à l’appel d’offres.

Le tribunal s’interroge enfin sur l’implication personnelle de Mohed Altrad dans l’ensemble de ces négociations : serait-ce dû aux liens qui l’unissent à Bernard Laporte ?
“Ma relation (avec lui, ndlr) était avant tout professionnelle”, relativise Altrad, qui récuse en bloc la thèse de l’accusation selon laquelle il aurait soudoyé le président de la FFR.

“Si c’était dans un roman, personne ne l’achèterait”, cingle-t-il.

Le réquisitoire est attendu ce mardi.

Article écrit avec AFP.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

S'inscrire

spot_imgspot_img

A découvrir aussi
Toute l'info à Béziers

CARNAVAL DES ANIMAUX

Cet article est paru en premier sur Youtube Mairie de Béziers

Gestionnaire de sinistres (h/f) – Montpellier

Crédit Agricole Assurances recrute Gestionnaire de sinistres (h/f) - Montpellier - Agir chaque jour dans votre intérêt et celui de la société, telle est notre raison d'être. Premier bancassureur d’Europe La proximité, l’utilité, la confiance sont des valeurs qui vous parlent ? En nous rejoignant, vous intégrez un groupe multi-expert, solide et proche de ses clients, 1er bancassureur en Europe et 1er assureur en France. Nous sommes implantés dans 8 pays et comptons 5 300 collaborateurs dans le monde pour répondre aux besoins en protection et en épargne de nos clients. Pour nous, être assureur, c’est être utile au quotidien en protégeant nos clients et en accompagnant leurs projets. Nous avons à cœur de bâtir avec eux une vraie relation de confiance et de proximité dans la durée, de la conception de nos offres et services jusqu’à la gestion des sinistres. L'une de nos ambitions est aussi de veiller au maintien d'un équilibre entre développement économique et développement durable. Nous sommes engagés à intégrer les principes de protection de l'environnement et de responsabilité sociétale au cœur de l'entreprise. Nos postes en gestion de sinistres à Montpellier A Montpellier, nous recrutons en CDI des gestionnaires de sinistres IARD pour Pacifica, notre compagnie d'assurance dommages. Notre Centre Régional de Gestion de Montpellier est situé dans des locaux modernes sur le secteur Millénaire, proche des transports et de l’accès à l’autoroute. Il est composé d’une centaine de collaborateurs, réparti en 5 équipes d’Assistant sinistres, bientôt 7, et d’une équipe de coaches pour les guider au quotidien dans leur montée en compétences. L’accompagnement de nos clients sinistrés s’effectue dans un environnement de travail stimulant, convivial, avec un fort esprit d’équipe et une dynamique participative. Nos collaborateurs sont associés à de nombreux groupes de travail et décisions sur des thèmes variés. Débutants ou expérimentés, que vous connaissiez ou non le secteur de l’assurance, si vous aimez la relation client par téléphone et les missions variées, le poste de gestionnaire de sinistre est fait pour vous. Si vous débutez, seule une expérience de la relation client est nécessaire, quel qu’en soit le secteur. Nous recrutons à partir du niveau Bac, ou de son équivalent en expérience professionnelle. Vos avantages chez nous Nos collaborateurs gestionnaires de sinistres bénéficient notamment de : - 82 jours télétravaillés, soit 40 % du temps de travail annuel à temps plein. - 32 jours de congés payés + une quinzaine de jours de RTT. - Rémunération fixe, variable collective et variable individuelle + prime de qualité + prime d'ancienneté + dispositif d’épargne salarial avec système d’abondement. - Avantages bancaires, avantages CSE, compte épargne temps, mutuelle familiale de qualité dont les cotisations sont prises en charge à 75 %. - Forfait annuel de mobilité durable de 600 euros. - Tickets restaurant. Premier assureur en France, nous proposons à nos collaborateurs des opportunités professionnelles au sein de nos entités Assurances et du groupe Crédit Agricole, un modèle managérial favorisant la mise en responsabilité et la prise d’initiatives, des espaces de travail coopératifs et accueillants pour chacun, et plus encore à découvrir ! Notre engagement RH Pour favoriser l’épanouissement professionnel de nos collaborateurs, nous nous engageons chaque jour en faveur de leur bien-être. Pour cela, nous attachons une attention particulière aux nouveaux modes de travail et de management ainsi qu’à la qualité de vie au travail.

Haute-Garonne : après le suicide d’une employée de mairie, des élus demandent la démission du conseil municipal de Fonsorbes

Ambiance électrique au conseil municipal de Fonsorbes en Haute-Garonne lundi 26 septembre. Après le suicide d'une employée de la mairie fin août 2022, les élus de l'opposition ont quitté la salle réclamant la démission de l'ensemble du conseil municipal.

Chronique Culinaire S2 EpP2

Cet article est paru en premier sur Youtube TV Sud Béziers