Erasmus+ : le programme de mobilité européenne dédié aux demandeurs d’emploi

Le programme Erasmus+, cousin méconnu du programme Erasmus, permet aux demandeurs d’emploi, quels que soient leur âge, leur qualification et leur projet professionnel, de vivre une expérience de mobilité européenne. Zoom sur ce dispositif mis à leur disposition quasiment « clés en main »…

Dépannage à domicile, tous travaux

Qui peut bénéficier du programme Erasmus+, et en quoi consiste-t-il ?
Ce programme proposé par Pôle emploi et cofinancé par l’Agence européenne Erasmus s’adresse uniquement aux demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi, sans distinction d’âge ni de qualification, qu’ils soient âgés de 40 ou 50 ans, qu’ils soient ingénieurs ou coiffeurs de formation. Il leur donne accès à des stages de 3 à 6 mois dans des entreprises implantées dans les pays européens suivants : Suède, Allemagne, Espagne, Irlande, Malte, République tchèque, Slovénie. 
« Près de 200 bourses peuvent être attribuées chaque année sur la région Occitanie », indique Hélène Astruc, responsable du service Affaires et Relations Internationales Occitanie à la Direction Régionale Pôle emploi Occitanie.

Comment intégrer le programme Erasmus+ ?
La première démarche consiste à rencontrer son conseiller Pôle emploi et à demander à participer à un atelier Erasmus+ pour découvrir le dispositif.
« De nombreux ateliers sont organisés tout au long de l’année dans tous les départements et toutes les agences Pôle emploi en Occitanie », explique Amira Brungard, l’assistante d’Hélène Astruc. « Les demandeurs d’emploi intéressés par le programme sont ensuite reçus en entretien individuel, puis dans le cadre d’une présélection avec le partenaire d’envoi selon les destinations pour étudier la faisabilité du projet par rapport à la destination et aux entreprises d’accueil présentes sur place. Le processus est alors enclenché, et le départ est effectif dans un délai de 6 à 8 semaines. »
« Les demandeurs d’emploi intéressés ont accès à un accompagnement dédié intitulé “valoriser son image” en amont de l’obtention de la bourse », précise Hélène Astruc. « Ce dispositif les aide à passer les étapes de sélection avec le prestataire qui les envoie à l’étranger, ainsi qu’avec l’employeur sur place, et est vraiment là pour les accompagner, quelles que soient leurs difficultés. »

Existe-t-il des prérequis pour intégrer le programme Erasmus+ ?
Les demandeurs d’emploi qui souhaitent intégrer ce programme doivent avoir un niveau de langue A2 minimum (anglais/espagnol/allemand) pour les pays listés plus haut, sauf pour l’Allemagne où un niveau B1 est requis. 
« Ils peuvent se tester en ligne via l’Emploi Store de Pôle emploi », précise Hélène Astruc.

PLUS INFO  Formateur's Dating EmploiLR/CFSC Occitanie : près de 200 professionnels de la formation au RDV

Qui trouve le stage à l’étranger ?
« Le demandeur d’emploi n’a aucune démarche à effectuer », explique Hélène Astruc. « Pôle emploi travaille avec trois prestataires qui ont des partenaires sur place, dans les pays, en charge de trouver les stages. En outre, il est possible de s’adapter aux attentes du demandeur d’emploi pour lui trouver le stage le plus adapté, selon qu’il souhaite améliorer son niveau de langue, ou vivre une vraie immersion professionnelle dans une entreprise européenne. »

Qu’en est-il du financement ?
L’Agence européenne Erasmus finance la bourse ; Pôle emploi finance une allocation individuelle à la formation (AIF) couvrant les frais de transport, d’hébergement, de demi-pension, ainsi que les trajets jusqu’à l’entreprise. En outre, le demandeur d’emploi reste indemnisé pendant toute la durée de son stage.
« Tout est pris en charge », assure Hélène Astruc. « Le demandeur d’emploi est en outre suivi sur place, par le partenaire d’accueil, durant toute sa mobilité. »

Qu’apporte le programme Erasmus+ ?
« La mobilité permet de développer la confiance en soi, l’ouverture d’esprit, la capacité d’adaptation : autant de points dans le savoir-être qui sont très appréciés par les employeurs », explique Hélène Astruc. « Intégrer le programme Erasmus+ est une véritable opportunité pour valoriser ses compétences professionnelles et favoriser un retour à l’emploi. »
« D’ailleurs, environ 7 demandeurs d’emploi sur 10 bénéficiant des bourses Erasmus+ soit retrouvent un emploi, soit reprennent un cursus de formation à l’issue de leur stage Erasmus+ », ajoute Amira Brungard.

Plus d’infos sur le programme Erasmus+ sur le site de Pôle emploi

PLUS INFO  Professeur de Français - NANTES

Visionner le témoignage d’Éléonore sur la destination de la République tchèque

En savoir plus

Pôle Emploi Direction Régionale dans l’annuaire Emploi LR

Source

Installateur Panneaux solaires

Wedding Planner

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

S'inscrire

spot_imgspot_img

A découvrir aussi
Toute l'info à Béziers

La Santé du Dirigeant : entreprendre sans s’épuiser

Avez-vous déjà ressenti l’épuisement qui vient avec le dévouement total à votre entreprise ? Ou vous êtes-vous déjà demandé comment concilier votre vie professionnelle très dense tout en préservant votre vie personnelle ? Comment trouver votre équilibre ? La santé…

Vous initier à la photo numérique – NIMES et ALES – Formation Gard – Nîmes

Optimiser la prise de vue à partir de son smartphone ou de son appareil numérique

Idées de Soirée d’Anniversaire en Occitanie

Que vous souhaitiez une fête intime ou un grand...

Top 14 – Union Bordeaux-Bègles : Mateo Garcia incertain, Ben Tameifuna forfait pour la demi-finale face au Stade français ?

L’Union Bordeaux-Bègles n’est pas certaine de pouvoir compter sur l’ouvreur Mateo Garcia, très incertain pour la demi-finale face au Stade français. La présence du pilier droit Ben Tameifuna relèverait, elle, du miracle.

Menuiserie minimaliste

HYLINE, MENUISERIE D'EXCEPTION