Feria d’Istres : Grande porte pour Carlos Olsina qui revendique sa place

Le torero biterrois a été le triomphateur de la corrida matinale d’Istres en coupant trois oreilles d’un grand lot de Pagès-Mailhan.
El Rafi, une oreille, et Jorge Martinez ont également livré une belle prestation.

La corrida matinale de dimanche a été un hymne à la tauromachie française où le bétail et les toreros locaux ont prouvé qu’ils méritaient de figurer dans les ferias hexagonales.
À commencer par les toros de Pagès-Mailhan qui ont prouvé toute leur qualité et étaient dotés de lignes harmonieuses et d’un gabarit adapté à la catégorie des arènes d’Istres. Trois exemplaires (1, 2 et 5) ont développé des qualités de bravoure, de noblesse et de classe qui ont valu une vuelta posthume légitime au second adversaire de Carlos Olsina.

Une oreille pour El Rafi

El Rafi a parfaitement inauguré sa matinale et le Nîmois semble avoir passé un cap en 2024. Sa finesse et son élégance sont reconnues depuis ses débuts en novillada mais son toreo a gagné en profondeur et il montre dorénavant toutes ses dispositions dès les premiers échanges avec le toro. Il a salué le toro d’ouverture avec beaucoup d’aisance et a enfoncé le clou lors d’un quite la cape dans le dos au terme d’un tercio de piques où il a préservé le Pagès-Mailhan. Sa première faena a revêtu une belle dimension artistique avec des séries templées sur la main droite avec beaucoup de relâchement et de verticalité face à un Pagès-Mailhan prompt et avec une charge bien rythmée. Sa prestation est allée crescendo quand il a emprunté la rive gauche où les passes profondes se succédaient avec douceur et lenteur avant de conclure avec des manoletinas ajustées. Un 3/4 de lame foudroyant mettait un terme au combat et le public se montrait froid en lui concédant une seule oreille.

PLUS INFO  VIDEO. "Nous travaillons d'arrache-pied" : des sapeurs-pompiers du Languedoc face aux méga-feux qui ravagent le Canada

Son second Pagès-Mailhan, plus massif et haut, a été salué en génuflexion avant de lui imposer des charges par le bas. Le toro se laissait embarquer dans les invitations d’El Rafi pendant la faena mais il lui manquait du rythme et de la transmission. Le Nîmois est parvenu à exploiter ses qualités en dessinant trois séries sur chaque corne méritoire bien que le brave se montrât brusque et appuyait sur le frein à main en cours de faena. L’épée finale était plus efficace que bien positionné et le public d’Istres l’a chaleureusement applaudi lors de sa vuelta.

Trois oreilles pour Carlos Olsina

Après son indulto à Béziers l’an dernier et une belle prestation à Alès en début de saison, Carlos Olsina n’a pas laissé passer sa chance à Istres où il a hérité du meilleur lot de la matinale avec deux toros remplis de bravoure, de fond, de classe et de noblesse.

Carlos Olsina a ouvert son compteur face à un premier Pagès-Mailhan noble et doté d’un galop profond. Le début de faena à genoux au centre de la piste était explosif et les quatre séries qui ont suivi sur les deux cornes étaient parfaitement ciselées. Même si le Biterrois aurait gagné à offrir quelque temps de repos à son adversaire. Il concluait sa première faena avec des redondos exposés et une magnifique épée d’une sincérité exemplaire.

Olsina a ensuite affronté un grand toro de Pagès-Mailhan primé d’une vuelta qu’il a salué par deux largas à genoux. Après s’être bien employé lors de son seul duel avec la cavalerie, le brave montrait des qualités exceptionnelles à la muleta que le jeune maestro a superbement exploité. Les séries se succédaient sur les deux cornes et les passes droitières revêtaient une profondeur et une lenteur magnifiques. Le seul bémol à sa prestation est un desplante final où il jetait les trastos et le brave l’a immédiatement sanctionné d’une sévère bousculade. Une nouvelle fois, il s’est jeté sur le toro pour réussir une estocade parfaitement positionnée pour couper deux oreilles supplémentaires amplement méritées.

PLUS INFO  L'invité du 6/9 - Well Rimo, du bateau de SOS Méditérranée aux galeries de peinture de Montpellier

Les naturelles de Jorge Martinez…

Jorge Martinez a été le malchanceux de cette matinale en héritant des deux toros offrant le moins d’options. L’Espagnol n’a pas eu l’occasion de livrer une faena complète et s’est montré maladroit avec les aciers. Mais son courage froid, la pureté et le classicisme de ses passes ont séduit les aficionados.

Notamment lors de plusieurs naturelles interprétées avec beaucoup de profondeur en respectant les canons de la tauromachie : placement parfait en se croisant, poitrine avancée vers le toro et muleta positionnée en dessous des cornes du brave, pour tirer de longues passes par le bas. Magnifique !, 

La fiche de la corrida

Dimanche 16 juin matin.

Arènes du palio d’Istres. 3/4 d’entrée.

Toros de Pagès-Mailhan. Le 5e primé d’une vuelta posthume.

El Rafi : oreille et vuelta.

Carlos Olsina : oreille et deux oreilles.

Jorge Martinez : salut après avis et silence après avis.

https://www.midilibre.fr/2024/06/17/feria-distres-grande-porte-pour-carlos-olsina-qui-revendique-sa-place-12020994.php

.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

S'inscrire

spot_imgspot_img

A découvrir aussi
Toute l'info à Béziers

Menaces avec arme, insultes, jets de pierres… Les agressions sur les pompiers à la hausse de 70%

36 pompiers ont été victimes d’agressions dans le Tarn depuis le début de l’année. Un chiffre à la hausse de 70%.

La cave de Saint-Chinian remporte le trophée “Coup de cœur de femmes” national avec sa cuvée “Complexe”

La cérémonie de remise du prix à la cave de Saint-Chinian, présidée par Yves Borel, a eu lieu le 4 juillet au ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, à Paris.

MAMASTOCK 7EME EDITION

MONTPELLIER (Hérault)
du samedi 24 août 2024 au dimanche 25 août 2024
Pour la 7ème édition, nous vous attendons pour un festival qui rassemble plus d’une centaine d’artistes sur un week-end.

Des survols de drone pour repérer les traces des tortues caouannes sur le littoral de Béziers

Après le Var, c'est au tour de l'Hérault d'utiliser un drone pour repérer les traces de tortues marines qui seraient venues pondre sur les plages. L'association Sauvegarde Hérault Littoral est la première à l'utiliser au large de Béziers alors que la ponte est imminente.

Menuiserie minimaliste

HYLINE, MENUISERIE D'EXCEPTION