Cassie Ollier, la pole danceuse biterroise en quête d’un second titre de championne de France

Championne de France en titre, la jeune Biterroise va tenter de remporter une deuxième couronne le 25 mai à Rognac. Et de se qualifier pour les championnats du monde par la même occasion.

À tout juste onze ans, elle est déjà une grande promesse. Cassie Ollier pratique le pole dance depuis qu’elle a six ans et est déjà auréolée d’un titre de championne de France et d’une participation aux championnats du monde. Le tout pour sa première année de compétition, en 2023.

“J’ai commencé le pole dance il y a cinq ans, sourit la jeune fille. C’est ma mère qui m’a proposé d’essayer et cela m’a plu directement.” Et très rapidement tout s’accélère. La jeune Biterroise, scolarisée au collège Henry IV, se prend de passion pour la discipline.

“J’ai la sensation de voler quand je suis sur ma barre”

“J’ai des cours collectifs avec des filles de mon âge, des cours particuliers avec ma coach, Marie, et une coach espagnole,” explique Cassie Ollier. Et cela ne s’arrête pas là : “Cassie s’entraîne six heures par semaine à l’atelier, mais elle a aussi une salle de pole à la maison, raconte sa maman. Elle peut passer trois ou quatre heures, par jour, sur sa barre sans s’en rendre compte. On est obligé de lui demander d’arrêter pour qu’elle fasse autre chose. Et même là, elle part regarder des vidéos de pole dance sur son téléphone.” “J’ai la sensation de voler quand je suis sur ma barre, quand je fais des figures, j’adore ça,” rigole-t-elle.

PLUS INFO  La Biterroise Christiane Racaud, réflexologue : "J’avais un grand besoin d’autres choses"

Une passion que sa coach ressent également au quotidien : “C’est une bosseuse. Quand je lui demande d’appliquer quelque chose, elle le fait immédiatement, avance Marie Soler, double championne de France. C’est une jeune fille très humble, pourtant tout est allé très vite. J’adore la faire travailler car je me reconnais en elle, on me dit souvent que c’est mon mini-moi. Quand elle est sur la barre, elle a confiance en elle, à son âge, c’est super.”

Des rêves plein la tête

Et comme toute passionnée dans un domaine, Cassie souhaiterait en faire son métier : “J’aimerai devenir coach comme Marie, rêve-t-elle. Puis aussi continuer les compétitions. On verra plus tard mais pour l’instant j’ai envie de poursuivre sur cette voie.”

Il faut d’abord penser aux prochaines échéances, et elles arrivent vite. Après son titre de championne régionale le 20 avril dernier, à Hendaye, elle dispute les championnats de France le 25 mai prochain, à Rognac. Là-bas, elle tentera de décrocher un second titre d’affilée, ce qui lui permettrait de se qualifier pour la deuxième fois consécutive aux championnats du monde. Cette année, ils auront lieu à Rome, en décembre.

Le pole dance, ça se passe comment ?

“Le matin, on fait le filage : on monte sur la scène et on prend nos marques sur les barres,” explique Cassie Ollier. Les barres sont au nombre de deux, une statique et une “spinning” (qui tourne). Elles doivent être utilisées de manière équitable. Un repérage est également effectué sur les dimensions de la scène pour la partie dansée de la chorégraphie.

“Ensuite, durant l’après-midi, on passe devant les juges qui sont au nombre de cinq et qui nous évaluent, détaille Marie Soler. Dans la catégorie de Cassie, le passage dure trois minutes sur une musique choisie. On est évalué sur plusieurs critères : le travail au sol, les figures de force et de souplesse sur la barre, la danse sans la barre, l’artistique, le costume et la concordance avec la musique.”

https://www.midilibre.fr/2024/05/17/cassie-ollier-la-pole-danceuse-biterroise-en-quete-dun-second-titre-de-championne-de-france-11954873.php

PLUS INFO  Débat à l'Assemblée Nationale sur la variole du singe : le député du Lot Aurélien Pradié accusé d’avoir tenu des propos homophobes

.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

S'inscrire

spot_imgspot_img

A découvrir aussi
Toute l'info à Béziers

Affaires Jegou-Auradou-Jaminet. “La cocaïne est devenue la bière des troisièmes mi-temps” : comment les clubs de Top 14 et Pro D2 tentent d’encadrer les...

Les clubs de Top 14 et Pro D2 doivent faire face aux débordements de leurs joueurs lors des troisièmes mi-temps. Un sujet encore tabou, même s'il semble que la prise de conscience soit générale notamment après les...

Agent viticole / aide caviste en alternance (h/f) – Clermont-l’hérault

GEIQ OC Agri recrute Agent viticole / aide caviste en alternance (h/f) - Clermont-l'hérault - Le GEIQ OC AGri; est une association loi 1901. Son but est de mutualiser les besoins des entreprises du département, quel que soit leur secteur d'activité, afin de pouvoir proposer des contrats pérennes aux demandeurs d'emploi, en assurant éventuellement leur formation interne pour optimiser leurs compétences et leur adaptation.  

Feu d’artifice : une fusée termine dans le public et brûle une spectatrice, l’artificier dénonce un défaut de fabrication

La fusée est partie en direction du public lors du traditionnel feu d'artifice de la fête nationale à Fabrègues, près de Montpellier. Une spectatrice a été brûlée à la poitrine et aux jambes. L'artificier met en cause un défaut du matériel.

Mastère ERIS Expert Réseaux Infrastructures et Sécurité en alternance Montpellier – Formation Hérault – Montpellier

Au cours de cette formation, vous validerez un double diplôme : - Titre RNCP Expert Réseaux Infrastructures et Sécurité en partenariat avec l'école d'ingénieurs 3IL; reconnu par l'Etat français - Mastère Européen « Cybersécurité et Haute Disponibilité » - Titre Fédération Européenne des Écoles, membre de l'Association Internationale des Universités, reconnu par l'UNESCO et à l'international.

Menuiserie minimaliste

HYLINE, MENUISERIE D'EXCEPTION