“Le collectif sera toujours le plus important” : Frédéric Havas, nouveau coach des Béziers Angels, se confie sur son arrivée

Futur entraîneur des Angels la saison prochaine, l’ancien international tricolore était à Béziers, ce vendredi 4 mai, pour rencontrer et échanger avec les dirigeants du club. Entretien.

Frédéric Havas, vous étiez ce vendredi au Palais des Sports en compagnie des dirigeants. Quelles sont vos premières impressions ?

J’avais déjà vu la salle en photo et sur des vidéos, mais elle est encore plus impressionnante en vrai. C’est un outil de travail assez exceptionnel. J’ai découvert un club structuré, professionnel et qui sait où il veut aller. Ce n’est pas partout que l’on retrouve un tel développement. Beaucoup de chemin a été parcouru depuis que mon épouse a joué à Béziers (ndlr : internationale française, Karine Havas a porté les couleurs biterroises durant plusieurs saisons dans les années 2000). Je suis vraiment très content d’être ici.

Qu’est-ce qui vous a convaincu à rejoindre ce projet des Béziers Angels ?

J’ai été contacté par Patrick Tourrou, un ami de longue date et en qui j’ai entière confiance. Il m’a expliqué la situation du club et le projet. Je connaissais déjà bien la région pour avoir évolué à Sète et Montpellier, mais également car Karine a joué à Béziers. J’ai même eu une maison à Mèze pendant quelques années. La confiance est donc très vite arrivée et comme j’ai la conviction que j’intègre un bon club, où l’on peut nourrir certaines ambitions sportives, j’ai rapidement été attiré par ce que l’on me proposait. D’autant que je ne cache pas que le terrain commençait vraiment à me manquer. J’avais quitté la compétition pendant mes années de consultant, mais comme mes filles m’avaient demandé de leur apprendre à jouer au volley, j’avais fini par retrouver les terrains à Levallois, avant d’en devenir le manager général. C’était un poste intéressant, mais quand tu es compétiteur comme je le suis, je sentais ce besoin de revenir aux sources. Pouvoir accompagner des joueuses dans leur développement et une équipe dans sa construction, c’est ce que j’aime.

PLUS INFO  Opération caddies gratuits : une cinquantaine de viticulteurs ont semé la pagaille devant les caisses d'Auchan Béziers

Quelles seront justement vos ambitions ?

Nous sommes en reconstruction totale sur le plan sportif. Surtout que cette année, au-delà de la chronologie du mercato, il y a un nouveau paramètre à prendre en compte avec l’éclosion des championnats professionnels aux États-Unis. Plusieurs joueuses de talent, qui évoluaient jusqu’à présent dans les championnats européens, sont parties là-bas. Ce qui nous a rendu la tâche un peu difficile. Mais avec beaucoup de travail et un peu de chance, je pense que nous avons construit un groupe cohérent et de qualité. Sur le potentiel global, je pense qu’il y aura des choses intéressantes à faire. Sachant que pour construire une équipe, je crois davantage à l’association des éléments qu’à la qualité des individus. À mes yeux, le collectif sera toujours le plus important. Après, pour ce qui est des objectifs, le club souhaite accéder encore une fois aux play-offs. Mais avant de voir précisément ce que l’on peut faire, il faut déjà prendre un peu de temps et voir les filles arriver. Les vidéos et les statistiques, c’est une chose, mais rien ne remplace la réalité du terrain.

Le calendrier de la reprise a-t-il été déjà calé ?

La date du début du championnat n’est pas encore connue, sachant qu’il faut toujours compter a minima six semaines de préparation avant le premier match officiel. La reprise se fera sûrement autour de la mi-août, avec tous les cycles habituels qui se succéderont pour que les joueuses et l’effectif soient dans les meilleures dispositions possibles à la reprise de la compétition.

Une brillante carrière de joueur

Avant de passer de l’autre côté de la barrière et tenter sa chance en tant qu’entraîneur, puis dirigeant, Frédéric Havas a été un volleyeur de très haut niveau. Sélectionné à 138 reprises en équipe de France de 1997 à 2005, le réceptionneur – attaquant a successivement porté les couleurs de Avignon, Sète, Nice, Tourcoing, Grenade, Montpellier, Numancia et Paris. Ce n’est qu’après cette riche carrière de joueur qu’il s’est ensuite tourné vers le coaching à Marseille, puis dans la capitale. Manager de Levallois Paris Saint-Cloud ces derniers mois, le champion de France 2008 et double finaliste de la Coupe de France tentera d’apporter toutes ses qualités et son expérience aux Angels.

PLUS INFO  "Un match qu’il va falloir prendre sérieusement" : les mots du coach des Béziers Angels avant la CEV Cup

https://www.midilibre.fr/2024/05/03/le-collectif-sera-toujours-le-plus-important-frederic-havas-nouveau-coach-des-beziers-angels-se-confie-sur-son-arrivee-11928846.php

.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

S'inscrire

spot_imgspot_img

A découvrir aussi
Toute l'info à Béziers

Perturbations en raison du Tour de France

le 16 juillet 2024 de 10h00 à 16h00

Champions Cup – Toulouse ira au Sharks, La Rochelle recevra le Leinster… Le calendrier complet de la Champions Cup 2024/2025

La première journée de Champions Cup débutera le 6 décembre prochain avec Bath – La Rochelle. Au cours de l’exercice 2024/2025, Toulouse se déplacera à Durban pour y affronter les Sharks alors que l’UBB accueillera...

Tssr – technicien(e) supérieur(e) systèmes et réseaux en alternance f/h – Montpellier

OFIAQ recrute Tssr - technicien(e) supérieur(e) systèmes et réseaux en alternance f/h - Montpellier - Dans le cadre de notre partenariat avec une entreprise Montpelliéraine, nous recherchons un(e) apprenti(e) motivé(e) TSSR - TECHNICIEN(E) SUPERIEUR(E) SYSTEMES ET RESEAUX  

L’école de Berlou reste ouverte mais sans élève inscrit à ce jour

À la rentrée 2024, l’école de Berlou restera ouverte mais n’a, à ce jour, aucun élève inscrit. En cause, un manque crucial d’enfant dans la commune.

Menuiserie minimaliste

HYLINE, MENUISERIE D'EXCEPTION