Pro D2 – Jean-Baptiste Aldigé : “En février, nous avons fait une offre avec beaucoup d’argent au SUA”

“C’était ici, sur cette estrade, l’intervention de M. Goutta en janvier ?” Pour son dernier match en tant que président du Biarritz olympique, Jean-Baptiste Aldigé a tenu à soigner sa sortie. C’est lui qui s’est présenté en conférence de presse à la suite de la victoire de son équipe à Agen (26-30). Il avait des comptes à régler.

Pouvez-vous nous expliquer votre présence lors de cette conférence de presse d’après-match ?

C’était mon dernier match en tant que président du Biarritz olympique. On a décidé du fait que je me présente à vous pour honorer cette soirée pleine d’émotion.

On vous sent particulièrement ému.

Très. C’est la fin d’une aventure éprouvante. Le clin d’œil de la vie a fait que cela se termine dans ma ville natale, contre mon club de cœur. C’était une soirée spéciale, d’autant plus que nos garçons sont allés se chercher quelque chose d’important, de nécessaire et de vital pour le club ainsi que pour la ville. Dans le même temps, Agen prend un point ce qui scelle quasiment son maintien.

Comment analysez-vous ce match entre Agen et Biarritz ?

Agen a mieux entamé le match mais en est sorti tout doucement à cause de sa touche. Cela nous a permis de mettre en place un jeu de possession. On ne s’ennuie jamais quand Biarritz est là, d’ailleurs l’an dernier, c’était un peu le même style de match que ce soir (jeudi) à Armandie.

Votre équipe s’est quand même fait peur…

Nos vingt-trois garçons étaient tout ce qui nous restait. On a beaucoup de blessés. J’avais peur qu’à l’heure de jeu, notre équipe flanche. Les joueurs sont allés se la chercher avec les tripes.

PLUS INFO  "Je suis Al Capone" : nu, sous l'emprise de drogue, il est maîtrisé après plusieurs coups de taser sur le golf de Saint-Cyprien

Avez-vous échangé avec Jean-François Fonteneau, qui s’est récemment exprimé dans la presse ?

Vous me lancez là-dessus… Il y a beaucoup de choses qui m’ont fait du mal lors de cette dernière année. L’an dernier, la municipalité nous a demandé de partir de Biarritz. Nous l’avons accepté. Cette même municipalité a envoyé un acheteur qui a fait une offre. Nous avons accepté cette offre. Puis, le 29 juin à minuit, j’ai appris de la bouche de M. Fonteneau, que mes acheteurs ne feraient pas le deal puisque lui avait des contacts avec eux.

Et donc ?

Je me suis retrouvé bloqué à Biarritz. J’avais déjà un camion avec à l’intérieur toutes mes affaires. J’étais prêt à débarquer à Agen, avec beaucoup d’émotion car il s’agit du club qu’aime ma famille. Depuis, je ne me suis jamais exprimé sur cet épisode de la vente. Mais en juillet, il y a eu des déclarations dures de M. Goutta.

Poursuivez…

Il me parlait de “territoire”. Je n’ai pas trop apprécié la chose. Lui qui vit actuellement sur les terres de mes grands-parents, agriculteurs à Bon-Encontre, cela m’avait fortement attristé. Il n’y a jamais eu de réaction du président d’Agen à cet épisode. Trois mois plus tard, il y a eu une réponse avant le match aller à Biarritz. Sachez que cette réponse à M. Goutta a été préparée en accord avec M. Fonteneau.

Fin de l’histoire ?

Non. Le 1er février, nous avons décidé de partir de Biarritz. Je peux vous confirmer ce soir (jeudi) que ce soir-là, grâce à des intermédiaires, il y a eu des contacts avec le SU Agen afin de rejoindre le club la saison prochaine.

PLUS INFO  XV de France - Le XV de départ probable face à l’Écosse : Gabin Villière et Paul Boudehent titulaires, les cadres de retour

Des contacts concrets ?

Louis Gave, moi-même, et des entrepreneurs du Lot-et-Garonne avons fait une proposition avec beaucoup, beaucoup d’argent pour le SU Agen, la saison prochaine. On nous a répondu “non”. Donc ok, pas de problème.

Il ne reste plus que trois journées avant que la phase régulière de Pro D2 ne délivre ses résultats. Tant en haut du classement qu’en bas, les places sont de plus en plus chères. Nos pronostics pour cette 28ème journée !https://t.co/ioXYhgb0kW

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) April 25, 2024

Qui sont les intermédiaires dont vous parlez ?

Des gens qui siègent au conseil d’administration. Des gens qui apparaissent sur le maillot, et le short du SU Agen. Des gens qui sont venus nous trouver et à qui nous avons confirmé que nous étions toujours prêts à venir aider le club et à faire aboutir le plan mis en place l’an dernier.

La piste du SU Agen est-elle abandonnée pour vous ?

Quand on propose ce genre de chose et qu’on refuse… On ne va pas insister. Mettre beaucoup de temps, d’argent et d’énergie dans le SU Agen : avec grand plaisir. Par contre mettre de l’argent dans des poches d’actionnaires, ça, c’est non.

A lire aussi : Pro D2 – Le changement, c’est maintenant pour Biarritz avec ses futurs propriétaires

Quel est ou était votre plan pour le SU Agen dont vous parlez ?

Je crois qu’il y a des choses à faire ici, à Agen. Avec l’outil dont l’a doté la mairie, avec le territoire qu’il y a, avec les gens qu’il y a et les gros acteurs économiques qu’il y a, Agen peut faire comme Castres. Agen, avec ses ressources propres adossées à un actionnaire avec des moyens, cela peut faire 24 millions d’euros de budget en Top 14. Du moment que le Salary Cap reste à 10 millions, on peut faire quelque chose de sympa. Mais ce n’est pas tout.

PLUS INFO  #ASBHUSCo

C’est-à-dire ?

À Agen, il y a une des plus belles salles de basket de France. Le Stadium est extraordinaire. Il y a des moyens à mettre au niveau de l’ABC Basket pour le faire devenir SUA Basket et lui permettre d’atteindre la Pro B (2e division de basket-ball, NDLR).

Vous semblez particulièrement amer…

J’ai très mal vécu l’année comme je vous disais. Vous compterez le nombre d’interventions de M. Fonteneau depuis juin dernier où ça parle de moi. De mon côté, il n’y a rien eu. C’est pour cela qu’en préambule, je vous parlais de cette estrade, où j’ai vu des gonzes rigoler. M. Goutta s’en allait, il avait eu une illumination dans la nuit du 1er de l’An. Et il s’en allait évidemment à cause d’Aldigé.

D’où cette rancœur ?

Je n’étais pas là sur les cinq dernières années. La descente en Pro D2, ce n’est pas moi. Deux ans sans victoire, ce n’est pas moi. Donc je suis triste et en colère à cause de cela. On fait avaler des plans de communication toute l’année à la population en diabolisant Aldigé, sauf que sur ce territoire vit la famille Aldigé. Cela fait beaucoup de mal.

https://www.rugbyrama.fr/2024/04/26/pro-d2-jean-baptiste-aldige-en-fevrier-nous-avons-fait-une-offre-avec-beaucoup-dargent-au-sua-11914886.php

.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

S'inscrire

spot_imgspot_img

A découvrir aussi
Toute l'info à Béziers

Clinique en Analyse TriDimensionnelle à Uzès / Distance – Formation Occitanie

Objectifs de la formation : Le Psychopraticien relationnel en ATD et/ou Analyste TriDimensionnel sera capable d'établir des hypothèses diagnostiques concernant la problématique et le fonctionnement psychique de la personne, et possèdera une meilleure compréhension du Sujet singulier lui permettant d'exercer la psychothérapie relationnelle. Dans les domaines de la santé, l'éducation, le social, le management, le psychopraticien relationnel visera, à partir de sa place et selon ses responsabilités : *le Sujet ternaire borroméen et paradoxal dans un lien à l'Autre qui libère*. Objectifs opérationnels visés : Selon le cadre de référence psychothérapeutique, managérial, social, éducatif, paramédical, etc.) et dans ses différents cadres d'exercice (individuel, famille groupe, équipe / enfant, adolescent, adulte) : * Compréhension approfondie du Sujet ternaire, borroméen et paradoxal dans son cadre de référence. * Méthodologie de diagnostic de la problématique du Sujet selon le cadre de référence. * Stratégies des processus complexes d'Accompagnement dans ses différents cadres d'exercice (individuel, couple, famille, groupe / enfants, adolescents, adultes). * Maniement du transfert / contre-transfert. Aptitudes développées : * Écoute des contre-transferts * Souplesse dans les interventions * Esprit analytique et critique * Sagacité face aux enjeux liés aux effets de l'inconscient * Relecture vivifiante de l'irruption du Réel * Travail en équipe * Tenir sa place selon ses responsabilités Acquérir une compétence d'Analyste TriDimensionnel, c'est développer ses capacités à : * Écouter afin de faire émerger la demande profonde du Sujet. * Discerner et évaluer la problématique dans sa complexité et sa dimension paradoxale. * Établir un diagnostic fiable, une compréhension fine du Sujet selon une approche ternaire, borroméenne et paradoxale. * Favoriser la croissance du Sujet avec des modalités de liens à l'Autre suffisamment structurants, suivant son champ et ses missions. * Aider le Sujet à partir de son cadre professionnel, à construire une posture dans le lien à l'Autre en tenant compte de sa modalité singulière de faire face au Réel de l'existence. * Favoriser la croissance d'une structure (institutionnelle, entrepreneuriale) en prenant en compte ses finalités et objectifs, ses ressources humaines et ses ressources matérielles de manière suffisamment cohérente. * Accompagner l'Autre suivant le paradigme particulier au cadre de référence. Et ainsi, savoir passer d'un paradigme à un autre, suivant la nécessité, c'est-à-dire celui d'un Sujet qui, accepté inconditionnellement, peut ainsi savoir mieux y faire avec un cadre de référence recherché ou objet d'un cadre donné, pris en compte dans la logique de son désir inconscient de Sujet.

Top 14 – Bilan des clubs : Toulouse, en haut de l’Olympe

L’heure de l’ultime bilan de cet exercice 2023-2024 a sonné. Pour conclure cette saison, nous allons passer au crible le Stade toulousain, de son début d’année en pleine coupe du Monde, jusqu’à son sacre final.

5 chiots, pas tout à fait comme les autres, proposés à l’adoption par une école vétérinaire

Un appel d'adoption pas comme les autres, lancé par l'École nationale vétérinaire de Toulouse. Le Toulouse Gold Cohort, projet lancé en 2022, permet de devenir famille d'accueil pour chiots d'assistance. Cinq chiots doivent quitter la maternité dans quelques jours.

Gestionnaire locatif en alternance f/h – Montpellier

PIGIER - La compagnie de formation recrute Gestionnaire locatif en alternance f/h - Montpellier - PIGIER MONTPELLIER : LA BUSINESS SCHOOL DE L’ALTERNANCE PIGIER Montpellier Millénaire, l'école de l'alternance recherche un Gestionnaire locatif H/F en apprentissage, pour une entreprise partenaire située à Montpellier. 

Menuiserie minimaliste

HYLINE, MENUISERIE D'EXCEPTION