“J’économise 2.000 euros par an” : une fumeuse explique qu’elle paie des vacances à sa famille en achetant sans restrictions ses cigarettes en Espagne

Depuis le 29 mars 2024, la France a supprimé la limite aux importations de cigarettes qu’elle imposait aux particuliers majeurs. Elle se conforme au droit européen : quatre cartouches sont désormais autorisées contre une auparavant. Conséquence : une recrudescence des allers-retours des fumeurs en Espagne pour faire des économies.

“J’économise 2.000 euros par an”, explique satisfaite Fanny Billot, venue acheter des cigarettes à moindre prix en Espagne, à Les, village du Val d’Aran proche de la frontière, la réglementation permettant désormais de rapporter une plus grande quantité de tabac depuis un pays de l’UE.

Cette mère de famille de 31 ans et son compagnon ont fait une heure trente de route depuis les alentours de Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées, et repartent les bras chargés: cartouches de cigarettes, pots de tabac à rouler et stock de briquets. 

“En France les paquets sont à 12 euros, ici à cinq”, argue Fanny Billot qui, en s’approvisionnant du côté espagnol, compte parvenir économiser “assez pour payer une semaine de vacances en famille à l’année”. “Hors de question” donc pour elle d’aller chez les buralistes français.

Jusqu’au 29 mars, les particuliers majeurs qui voyageaient vers un pays de l’Union européenne (UE) étaient autorisés à en rapporter 200 cigarettes (une cartouche), 100 cigarillos, 50 cigares et 250 grammes de tabac à fumer.

Se conformant au droit européen, la France a, depuis le 29 mars, supprimé cette limite. Désormais, les douanes peuvent considérer qu’il ne s’agit plus d’une consommation personnelle si la quantité dépasse 800 cigarettes (quatre cartouches), 400 cigarillos, 200 cigares et un kg de tabac à fumer.

PLUS INFO  "On va faire face", les salariés et licenciés du Stade Toulousain tennis en quête de solutions après la liquidation judiciaire

Pour le patron d’un bureau de tabac de Les, ces nouvelles règles ont changé le comportement des clients venus de France.  “Les gens n’ont plus peur. Avant, certains dépassaient les limites imposées et étaient inquiets par les contrôles. Maintenant ils sont plus sereins”, explique à l’AFP cet homme sous couvert d’anonymat.   

“Certains clients venaient plusieurs fois et n’achetaient qu’une cartouche. Maintenant ils achètent en volume”, poursuit-il. Un carton de cartouches de cigarettes dans les bras, Aurélie, originaire de Tarbes, sort d’un autre bureau de tabac de Les, sourire aux lèvres. Elle se dit “très contente que ce soit passé à quatre cartouches” car cela lui permet “d’économiser les allers-retours”.

“Je n’irai plus du tout dans les bureaux de tabac français, sauf si je n’ai pas d’autre choix”, tranche la jeune femme. À huit kilomètres de la frontière, côté français, à Bagnères-de-Luchon (Haute-Garonne), Annie Vigo, buraliste depuis 29 ans, fulmine. Faisant “moins de chiffre” au fil des années et de l’augmentation progressive du prix du paquet de cigarettes en France, elle s’énerve de la nouvelle réglementation.

“Ils veulent la mort des buralistes français. On augmente les prix pour que les gens ne fument pas, mais ils peuvent acheter moins cher et en volume à dix kilomètres”, s’insurge cette commerçante âgée de 59 ans. La nouvelle règle “provoquera plus de contrebande. On vend le paquet à 12 euros, de l’autre côté de la frontière il en coûte cinq. Cela peut rapporter à certains”, ajoute-t-elle. 

Même constat pour Frédéric Pailhe, président de la Fédération des buralistes d’Occitanie, qui a participé à une opération de filtrage depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle norme : il a compté “38 personnes qui ramenaient bien plus que quatre cartouches, en pleine semaine”.

Ce représentant de la profession, qui a vu chuter le nombre de buralistes français “de 34.000 dans les années 2000 à 22.500 aujourd’hui”, du fait de l’augmentation des prix, s’inquiète “de la perte énorme” provoquée par la nouvelle réglementation. “On a déjà une baisse de volume et forcément l’Etat va aussi perdre énormément (au niveau des taxes sur le tabac, ndlr). C’est contre-productif“, estime-t-il.

PLUS INFO  32e National pétanque de Bessilles : un plaisir retrouvé après deux ans de Covid

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

S'inscrire

spot_imgspot_img

A découvrir aussi
Toute l'info à Béziers

Conseiller commercial en gestion de patrimoine (h/f) – Toulouse

Optelios Groupe recrute Conseiller commercial en gestion de patrimoine (h/f) - Toulouse - Besoin d'un nouveau tournant dans un secteur porteur, dynamique et passionnant ? Analyser, conseiller et optimiser le patrimoine et la fiscalité sont nos objectifs quotidiens ! Depuis 2012, les experts d'Optélios accompagnent avec passion leurs clients (particuliers & professionnels). Optélios en quelques mots Une expertise depuis 2012 7 centres d'affaire (Paris 8eme, Orsay, Bordeaux, Val d'Europe, Capbreton, Toulouse et Marseille) 50 collaborateurs + de 3 000 clients Des partenaires renommés (Swisslife, Aviva Abeille, Vie Plus, etc..) Ici, nous faisons du sur-mesure et notre statut indépendant nous permet d'offrir le meilleur conseil et un accompagnement à chaque étape (bilans patrimoniaux, recommandations stratégiques, suivi personnalisé, accès aux meilleurs produits du marché ...). Nos valeurs : Indépendance, Suivi personnalisé, Confiance, Proximité ! Afin de poursuivre notre développement, nous sommes à la recherche de notre nouveau collaborateur, un conseiller en gestion de patrimoine indépendant. Saisissez une véritable opportunité : travaillez au sein d'un cabinet renommé, qui offre les meilleurs conseils à ses clients et un travail reconnu à sa juste valeur. Au sein d'une équipe dynamique d'une quarantaine de consultants, vous accompagnez une clientèle privée dans ses projets d'investissements financiers ou immobiliers. Vous pourrez compter sur un modèle précurseur et unique de distribution, des solutions innovantes, une méthodologie de vente qui a fait ses preuves et un développement constant de solutions digitales au service des clients et des conseillers.

Conseiller commercial en gestion de patrimoine (h/f) – Toulouse

Optelios Groupe recrute Conseiller commercial en gestion de patrimoine (h/f) - Toulouse - Besoin d'un nouveau tournant dans un secteur porteur, dynamique et passionnant ? Analyser, conseiller et optimiser le patrimoine et la fiscalité sont nos objectifs quotidiens ! Depuis 2012, les experts d'Optélios accompagnent avec passion leurs clients (particuliers & professionnels). Optélios en quelques mots Une expertise depuis 2012 7 centres d'affaire (Paris 8eme, Orsay, Bordeaux, Val d'Europe, Capbreton, Toulouse et Marseille) 50 collaborateurs + de 3 000 clients Des partenaires renommés (Swisslife, Aviva Abeille, Vie Plus, etc..) Ici, nous faisons du sur-mesure et notre statut indépendant nous permet d'offrir le meilleur conseil et un accompagnement à chaque étape (bilans patrimoniaux, recommandations stratégiques, suivi personnalisé, accès aux meilleurs produits du marché ...). Nos valeurs : Indépendance, Suivi personnalisé, Confiance, Proximité ! Afin de poursuivre notre développement, nous sommes à la recherche de notre nouveau collaborateur, un conseiller en gestion de patrimoine indépendant. Saisissez une véritable opportunité : travaillez au sein d'un cabinet renommé, qui offre les meilleurs conseils à ses clients et un travail reconnu à sa juste valeur. Au sein d'une équipe dynamique d'une quarantaine de consultants, vous accompagnez une clientèle privée dans ses projets d'investissements financiers ou immobiliers. Vous pourrez compter sur un modèle précurseur et unique de distribution, des solutions innovantes, une méthodologie de vente qui a fait ses preuves et un développement constant de solutions digitales au service des clients et des conseillers.

Affaire Jegou – Auradou – Information Midi Olympique. Oscar Jegou et Hugo Auradou (XV de France) ont quitté le centre de détention

C’est en début de soirée en Argentine (dans la nuit, à l’heure française) que les deux joueurs du XV de France mis en examen à Mendoza ont pu prendre place dans la maison louée par la FFR, où ils resteront en liberté...

“Ça va nous permettre de renouveler tout le matériel” : une petite commune rurale reçoit une subvention de l’État pour son épicerie coopérative

Rouverte depuis un an, la petite épicerie de Sainte-Eulalie-de-Cernon (Aveyron) va bénéficier d'une aide de l'État. Le projet porté par la mairie et les habitants fait partie des 55 lauréats nationaux du programme de reconquête du commerce rural.

Menuiserie minimaliste

HYLINE, MENUISERIE D'EXCEPTION