Top 14 – Ronan O’Gara (La Rochelle) : “J’ai fait une énorme faute en regardant deux quarts de finale, en foot…”

S’il jure endosser la responsabilité de l’élimination “honteuse” de La Rochelle en quart de finale de Coupe des Champions samedi dernier face au Leinster (40-13), Ronan O’Gara avait aussi des messages à faire passer à ses joueurs en se présentant à la conférence de presse d’avant-match à Castres (samedi, 15h, 21e journée de Top 14). Les mots du manager irlandais – “dans un autre monde cette semaine”, dit-il – sont forts et piquants.

Ronan, vous disiez samedi soir à Dublin : “on digère ce soir, on tourne la page demain”. Ce timing a-t-il été “respecté” ?

Non, pas du tout ! C’est beaucoup plus difficile aujourd’hui. Je suis toujours en train de digérer mais ça devient de pire en pire, jour après jour. Je suis porté par mes adjoints, je suis complètement pris par la défaite. Ou plutôt la manière. Ça rentre dans la catégorie « honteuse ». Je suis très perturbé… C’était une journée noire pour le club et pour moi. Je dois en assumer la responsabilité. Quand on joue comme ça, on est obligés de se poser les bonnes questions. On est quel jour, là ?

Jeudi…

J’ai fait une énorme faute en regardant deux quarts de finale, en foot… En regardant l’état d’esprit d’une équipe française (le Paris Saint-Germain en ¼ de finale de Ligue des Champions, NDLR) qui s’est battue contre Barcelone. Hier soir, j’ai vu un grand manager : Ancelotti (entraîneur du Real Madrid, qualifié contre Manchester City). Quand je compare ce qu’il a fait et ce match à l’extérieur à ce que nous avons fait… Je suis dans le dur. En même temps, c’est un peu mon histoire depuis 25 ans. J’ai dit aux joueurs : « vous avez le bon entraîneur pour parler de résilience. » Quand tu tombes, tu es obligé de remonter. Ce n’était pas nous samedi. Mais peut-être que c’était nous, en fait ? C’est ça, la question…

Vous sembliez beaucoup plus distant samedi soir, vis-à-vis de cette défaite

Parce que j’étais capable de gérer mes émotions en direct. Je suis obligé de le faire avec mon passif en termes de discipline, ici (sourire). Mais, même en direct… regardez les opportunités ratées, ce n’est pas possible à ce niveau. Oui, certains joueurs ne sont pas en confiance, mais de là à penser que le retour de leaders allait tout régler… On n’a pas changé, c’est un peu l’histoire de cette saison. C’est à moi dans les prochains jours ou semaines de montrer si l’on peut faire quelque chose cette saison.

PLUS INFO  Top 14 - Baptiste Serin (Toulon) va être opéré de l'épaule et sera absent au moins 4 mois

Est-ce l’état d’esprit affiché qui vous inspire le plus de regrets ?

Non, l’état d’esprit est la plus grande arme de ce club. Mais l’état d’esprit, ça marche s’il y a un travail sans ballon, une capacité à analyser les espaces et communiquer quand tu cours, une volonté d’avoir le ballon, une volonté de prendre des décisions et ses responsabilités… La « rush défense » du Leinster est une grande arme mais on ne les a pas testés. Qu’est-ce qu’on a fait ? On a basculé le ballon large-large une seule fois en 80 minutes… Mais ce n’est pas les joueurs, c’est moi. Ils jouent selon ma vision des choses. Donc c’est ma faute et ça me pèse lourdement. Je dois me regarder dans le miroir et revenir plus fort.

Trouvez-vous votre équipe trop lisible, offensivement ?

Avant d’être lisible, tu as besoin de prendre une décision. C’est quoi notre jeu ? Qui a pris une décision ? Vous savez que j’adore mes joueurs, je ne vais pas cibler un joueur mais qui a pris une décision ? [Il se cache un œil] Bien sûr qu’on est trop lisibles si l’on joue comme ça ! Et en ce moment, on joue comme ça… [Il se cache les deux yeux]. Je le dis avec beaucoup de respect pour mes joueurs. Ils ont changé ma vie d’entraîneur. J’espère que j’ai changé leurs vies de joueurs. Mais « stop », maintenant !

Quel est le vrai niveau de La Rochelle ?

On ne sait pas ! Quand tu regardes les matchs face au Stade Français et Clermont, c’était impressionnant. Mais contre Bayonne, Oyonnax, Perpignan et les 40 premières minutes au Stormers… Maintenant – et c’est très bien –, on n’est pas double champion d’Europe, c’est terminé. On est un club qui n’a jamais gagné le Bouclier. Peut-être que ça va être hyper facile de se concentrer mais j’ai besoin d’un match pour confirmer notre volonté de faire quelque chose. On n’a aucune idée de notre niveau, c’est la vérité…

PLUS INFO  Direct. Top 14. Oyonnax - Pau : suivez le match de la 11e journée de championnat

Votre capitaine Grégory Alldritt, abattu à vos côtés samedi soir, glissait : “On a encore en tête l’échec en finale du Top 14 l’an dernier (défaite contre Toulouse) donc la motivation est toute trouvée” …

N’oubliez pas que c’est la dernière action qui nous a tués en finale. Ce n’était pas le cas samedi face au Leinster, c’était complètement différent. Je peux accepter sans problème la défaite mais pas le manque de précision des décideurs entrés en jeu. A 23-13, je ne suis pas malade, le match était à notre portée. En marquant les prochains, le Leinster aurait douté, c’est certain. Les grands joueurs et les leaders ne peuvent pas rater cette opportunité et donner le match deux minutes après le retour des vestiaires, ce n’est pas possible. On n’a pas respecté le maillot. Peut-être que je suis seul parmi mille autres à penser ça mais c’est mon avis, je ne vais pas changer, c’est comme ça que j’ai réussi par le passé. J’ai besoin d’être hyper motivé pour l’avenir. Il y a certains standards quand tu es dans ce club, le staff a travaillé dur pour créer ça.

Cette élimination vous inquiète-t-elle quant à la capacité de votre équipe à rebondir ?

Non. C’est hyper personnel, je pense. On n’a pas le droit de parler du passé ici mais on oublie vite le passé (sourire) et ce que cette équipe a réalisé. Dans ce contexte, comment ne pas regoûter aux émotions partagées sur le Vieux Port ? On était à trois matchs de changer à jamais l’histoire du Stade rochelais. Ça doit être important, tu ne peux pas gâcher comme ça ! Une défaite, oui, mais pas comme ça… 40-13, pfff… Bon, le Leinster a fait la même à Toulouse l’année dernière et Toulouse a gagné le Bouclier. Donc je vais peut-être être inspiré par Toulouse.

Quand tu te fais éliminer comme ça en étant double champion d’Europe, tu perds beaucoup de respect, on est d’accord ? Je n’ai pas pris une claque mais cinq claques derrière la tête

Vos joueurs vous semblent-ils aussi touchés que vous ?

Je suis dans un autre monde, cette semaine. Je suis franc, je ne suis pas au courant de tout ce qui se passe autour de moi. J’ai un bon staff qui m’aide à passer à autre chose. Mais si tu passes trop vite à autre chose, tu es un menteur. Il y a des leçons hyper importantes à en tirer. Peut-être que la dépression est plus profonde avec l’âge et les années (rires) mais c’est comme ça…

PLUS INFO  L'enseignement du week-end : Brive, la fin d'un monde

Vous teniez peu ou prou le même discours sur la digestion post-finale après celle de Champions Cup perdue en 2021. Voyez-vous des similitudes entre ces deux périodes ?

Non. Mais je suis fasciné par la mentalité dans le sport. Et la mentalité de gagner. J’ai imaginé cent résultats quand j’ai fait un footing samedi matin à Dublin mais je n’ai jamais pensé à un 40 à 13 ! Peut-être mes attentes sont-elles trop hautes ? Quand tu te fais éliminer comme ça en étant double champion d’Europe, tu perds beaucoup de respect, on est d’accord ? Je n’ai pas pris une claque mais cinq claques derrière la tête. Tu ne peux pas récupérer tout de suite après une claque comme ça. 40-13… ce n’est pas nous.

Pour autant, votre 5e place en Top 14 ne vous laisse que peu de temps pour basculer. Ce déplacement à Castres samedi revêt une importance cruciale dans votre processus…

La bascule est hyper simple : soit tu joues avec vitesse et précision, soit non. Si tu fais la même chose et attends un résultat différent, c’est la définition de la folie ! Je ne suis pas fou, je suis un compétiteur. Beaucoup de choses vont s’améliorer si l’on court plus, si l’on a l’appétit de travailler plus sans le ballon. Certains joueurs ne sont pas en confiance, c’est à nous de retrouver leurs points forts. Pour cela, ils ont besoin d’être capables de jouer vite avec un ballon.

Vos joueurs ne fournissent pas assez d’efforts sans ballon ?

Contre le Leinster, oui. En général, non. Mais le match où l’on était jugés, c’était le quart de finale. Je suis convaincu que l’on peut utiliser les leçons de ce match pour les tourner dans un sens positif. La prochaine étape, c’est de le montrer samedi.

https://www.rugbyrama.fr/2024/04/18/top-14-ronan-ogara-la-rochelle-je-vais-peut-etre-etre-inspire-par-toulouse-11898776.php

.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

S'inscrire

spot_imgspot_img

A découvrir aussi
Toute l'info à Béziers

Conseiller commercial en gestion de patrimoine (h/f) – Toulouse

Optelios Groupe recrute Conseiller commercial en gestion de patrimoine (h/f) - Toulouse - Besoin d'un nouveau tournant dans un secteur porteur, dynamique et passionnant ? Analyser, conseiller et optimiser le patrimoine et la fiscalité sont nos objectifs quotidiens ! Depuis 2012, les experts d'Optélios accompagnent avec passion leurs clients (particuliers & professionnels). Optélios en quelques mots Une expertise depuis 2012 7 centres d'affaire (Paris 8eme, Orsay, Bordeaux, Val d'Europe, Capbreton, Toulouse et Marseille) 50 collaborateurs + de 3 000 clients Des partenaires renommés (Swisslife, Aviva Abeille, Vie Plus, etc..) Ici, nous faisons du sur-mesure et notre statut indépendant nous permet d'offrir le meilleur conseil et un accompagnement à chaque étape (bilans patrimoniaux, recommandations stratégiques, suivi personnalisé, accès aux meilleurs produits du marché ...). Nos valeurs : Indépendance, Suivi personnalisé, Confiance, Proximité ! Afin de poursuivre notre développement, nous sommes à la recherche de notre nouveau collaborateur, un conseiller en gestion de patrimoine indépendant. Saisissez une véritable opportunité : travaillez au sein d'un cabinet renommé, qui offre les meilleurs conseils à ses clients et un travail reconnu à sa juste valeur. Au sein d'une équipe dynamique d'une quarantaine de consultants, vous accompagnez une clientèle privée dans ses projets d'investissements financiers ou immobiliers. Vous pourrez compter sur un modèle précurseur et unique de distribution, des solutions innovantes, une méthodologie de vente qui a fait ses preuves et un développement constant de solutions digitales au service des clients et des conseillers.

Conseiller commercial en gestion de patrimoine (h/f) – Toulouse

Optelios Groupe recrute Conseiller commercial en gestion de patrimoine (h/f) - Toulouse - Besoin d'un nouveau tournant dans un secteur porteur, dynamique et passionnant ? Analyser, conseiller et optimiser le patrimoine et la fiscalité sont nos objectifs quotidiens ! Depuis 2012, les experts d'Optélios accompagnent avec passion leurs clients (particuliers & professionnels). Optélios en quelques mots Une expertise depuis 2012 7 centres d'affaire (Paris 8eme, Orsay, Bordeaux, Val d'Europe, Capbreton, Toulouse et Marseille) 50 collaborateurs + de 3 000 clients Des partenaires renommés (Swisslife, Aviva Abeille, Vie Plus, etc..) Ici, nous faisons du sur-mesure et notre statut indépendant nous permet d'offrir le meilleur conseil et un accompagnement à chaque étape (bilans patrimoniaux, recommandations stratégiques, suivi personnalisé, accès aux meilleurs produits du marché ...). Nos valeurs : Indépendance, Suivi personnalisé, Confiance, Proximité ! Afin de poursuivre notre développement, nous sommes à la recherche de notre nouveau collaborateur, un conseiller en gestion de patrimoine indépendant. Saisissez une véritable opportunité : travaillez au sein d'un cabinet renommé, qui offre les meilleurs conseils à ses clients et un travail reconnu à sa juste valeur. Au sein d'une équipe dynamique d'une quarantaine de consultants, vous accompagnez une clientèle privée dans ses projets d'investissements financiers ou immobiliers. Vous pourrez compter sur un modèle précurseur et unique de distribution, des solutions innovantes, une méthodologie de vente qui a fait ses preuves et un développement constant de solutions digitales au service des clients et des conseillers.

Affaire Jegou – Auradou – Information Midi Olympique. Oscar Jegou et Hugo Auradou (XV de France) ont quitté le centre de détention

C’est en début de soirée en Argentine (dans la nuit, à l’heure française) que les deux joueurs du XV de France mis en examen à Mendoza ont pu prendre place dans la maison louée par la FFR, où ils resteront en liberté...

“Ça va nous permettre de renouveler tout le matériel” : une petite commune rurale reçoit une subvention de l’État pour son épicerie coopérative

Rouverte depuis un an, la petite épicerie de Sainte-Eulalie-de-Cernon (Aveyron) va bénéficier d'une aide de l'État. Le projet porté par la mairie et les habitants fait partie des 55 lauréats nationaux du programme de reconquête du commerce rural.

Menuiserie minimaliste

HYLINE, MENUISERIE D'EXCEPTION