L’appel de la condamnation du maire de Boujan-sur-Libron a été rejetée pour non respect du jugement

Lors de la publication d’un article de presse au mois de février 2022, la mairie de Boujan-sur-Libron avait illustré un document en pointant le domicile privé du président de l’association de sauvegarde de la vallée du Libron. Le maire, Gérard Abella avait été condamné pour cette erreur. Son appel a été rejeté car il n’a pas respecté l’exécution de son jugement devant le tribunal de Béziers.

Condamné le 28 avril 2023 devant le tribunal de Béziers à la suite d’un article paru dans Midi Libre le 26 février 2022, Gérard Abella a fait appel de cette décision de justice. Cet appel vient d’être rejeté par la cour d’appel de Montpellier. “Nous prononçons la radiation de l’instance d’appel sur le fondement de l’article 524 du code de procédure civile. Disons que l’affaire ne pourra être remise au rôle que sur justification de l’exécution de la décision attaquée”, explique le magistrat chargé de la mise en état des dossiers.

Non-respect du jugement

Gérard Abella devait s’acquitter de la somme de 4 000 € de dommage et intérêt pour atteinte manifeste à la vie privée des époux Miller et 1 000 euros de frais de justice. Il avait obligation de faire publier sa condamnation dans le journal Midi Libre, mais aussi dans le bulletin municipal de Boujan-sur-Libron. Il n’a pas rempli les dernières obligations du jugement du tribunal de Béziers. Il ne pourra faire appel que quand il aura répondu à cette dernière obligation qui était exécutoire. C’est-à-dire qu’il devait s’exécuter, même s’il faisait appel.

PLUS INFO  Foire de Béziers : "200 exposants souriants" attendent les visiteurs !

Une zone de tension à Boujan-sur-Libron qui crée une polémique

Lors de la publication de l’article qui a déclenché les hostilités entre le maire de Boujan et Bernard Miller, Gérard Abella, entendait faire un point définitif sur le projet de la Plaine tant décrié sur sa commune. Et aussi répondre au président de l’association de protection de la vallée du Libron, Bernard Miller. “Jamais je ne mettrais en danger la vie des gens dans cette ZAC, comme cela est sous-entendu. Il faut que ce soit clair.” 

Il avait alors expliqué son projet, assuré qu’il n’y aurait pas de bétonnisation du site. Il avait encore assuré qu’une liste était en cours de constitution pour s’assurer que les jeunes Boujanais qui voulaient revenir au village puissent le faire. Si l’article publié ne comportait pas d’attaque contre Bernard Miller, c’est l’illustration de son projet qui avait posé problème puisque l’emplacement désignait clairement l’adresse de la famille du président de l’association de défense de la vallée du Libron.

Défendus par Me Annabel Calas-David, “les époux Miller ont toujours affirmé que seul le président de l’association boujanaise de sauvegarde de la vallée du Libron (Bernard Miller) s’exprimait dans l’article qui avait valu la réponse du maire de Boujan en février 2022. Il n’y avait pas lieu de pointer du doigt leur domicile dans une carte fournie par la mairie.”

“C’est le prix que j’ai payé”

Le maire de Boujan a informé les Boujanais de sa condamnation dans le bulletin municipal des mois de juillet, août et septembre 2023. “Il n’a pas publié le jugement mais il s’est permis de faire insérer deux encarts particulièrement infamants pour les époux Miller”, insiste encore Me Calas-David. Gérard Abella a effectivement précisé : “5 000 euros, c’est le prix que j’ai payé de mes fonds personnels pour défendre l’intérêt général de la commune face aux intérêts privés de M. et Mme Miller.” Et un peu plus loin dans le périodique municipal et à la troisième personne : “Gérard Abella exprime fermement sa désapprobation envers le fait M. et Mme Miller aient défendu leurs intérêts personnels, tandis qu’il se consacre résolument à la défense de l’intérêt général de sa commune.”

“Des commentaires mensongers”

“M. Abella fait fi de la décision de justice… En revanche, il prend le temps de commenter mensongèrement ladite décision sans même la publier. Il n’a pas fait publier le jugement et pire, il semble s’y opposer, préférant donner sa version toute personnelle des motivations du jugement qui pourtant ont conduit à sa condamnation“, insiste encore Me Calas-David.
Contacté, Gérard Abella a répondu à Midi Libre : “Pas de commentaires. Bonne journée.”

https://www.midilibre.fr/2024/04/17/lappel-de-la-condamnation-du-maire-de-boujan-sur-libron-a-ete-rejetee-pour-non-respect-du-jugement-11896498.php

PLUS INFO  Législatives dans l’Hérault : identité, couleur politique, pourcentage de voix… qui sont les nouveaux députés du département ?

.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

S'inscrire

spot_imgspot_img

A découvrir aussi
Toute l'info à Béziers

Affaires Jegou-Auradou-Jaminet. “La cocaïne est devenue la bière des troisièmes mi-temps” : comment les clubs de Top 14 et Pro D2 tentent d’encadrer les...

Les clubs de Top 14 et Pro D2 doivent faire face aux débordements de leurs joueurs lors des troisièmes mi-temps. Un sujet encore tabou, même s'il semble que la prise de conscience soit générale notamment après les...

Agent viticole / aide caviste en alternance (h/f) – Clermont-l’hérault

GEIQ OC Agri recrute Agent viticole / aide caviste en alternance (h/f) - Clermont-l'hérault - Le GEIQ OC AGri; est une association loi 1901. Son but est de mutualiser les besoins des entreprises du département, quel que soit leur secteur d'activité, afin de pouvoir proposer des contrats pérennes aux demandeurs d'emploi, en assurant éventuellement leur formation interne pour optimiser leurs compétences et leur adaptation.  

Feu d’artifice : une fusée termine dans le public et brûle une spectatrice, l’artificier dénonce un défaut de fabrication

La fusée est partie en direction du public lors du traditionnel feu d'artifice de la fête nationale à Fabrègues, près de Montpellier. Une spectatrice a été brûlée à la poitrine et aux jambes. L'artificier met en cause un défaut du matériel.

Mastère ERIS Expert Réseaux Infrastructures et Sécurité en alternance Montpellier – Formation Hérault – Montpellier

Au cours de cette formation, vous validerez un double diplôme : - Titre RNCP Expert Réseaux Infrastructures et Sécurité en partenariat avec l'école d'ingénieurs 3IL; reconnu par l'Etat français - Mastère Européen « Cybersécurité et Haute Disponibilité » - Titre Fédération Européenne des Écoles, membre de l'Association Internationale des Universités, reconnu par l'UNESCO et à l'international.

Menuiserie minimaliste

HYLINE, MENUISERIE D'EXCEPTION