Chez Vectalia à Béziers, les urnes ont parlé et c’est la CGT qui gagne

Après 27 années à la tête du CSE, l’Unsa doit rendre les clés pour passer la main à la CGT au sein de l’entreprise de transport public Vectalia, à Béziers.

Dépannage à domicile, tous travaux

Dire qu’ils attendaient ce moment avec impatience, ce n’est rien de le rapporter. Depuis un peu plus d’un an, Perrine Rouanet et Mounir Yousfi se sont “battus comme jamais pour y arriver” et ce 16 novembre, le résultat des urnes est tombé. La CGT a remporté le suffrage, dans le cadre de l’élection des représentants des personnels de Vectalia face à l’Unsa. Cela faisait 27 ans que ce syndicat régnait en maître dans l’entreprise. La CGT, avec 53 % des votes, a remporté cinq des neuf sièges. Plus que ça encore, contrairement aux dernières élections du personnel de 2019, qui avaient mobilisé 67 % des salariés, là, ce sont 97 % de votants que l’on peut compter.

Une page se tourne

“C’est une page qui se tourne, assurent les deux représentants du personnel élus. C’est la première fois qu’un syndicat détrône l’Unsa et cela fait un bien fou. Cela fait une année que nous nous battons contre un syndicat patronal qui ne nous représentait pas vraiment, tant nous avions l’impression de ne pas être défendus.” La nouvelle équipe assure qu’elle va lever l’omerta qui a régné pendant des années sur l’entreprise de transport public. “Nous allons défendre les salariés. C’est une promesse que nous avons faite lors de notre campagne. C’est la fin d’une espèce de terreur qui pouvait conduire un salarié au licenciement s’il s’opposait à une décision.”

PLUS INFO  Cap-d'Agde : après la rixe sanglante à l'Ile des Loisirs, une opération policière massive pendant quatre nuits

 Et en matière d’opposition, Mounir Yousfi sait de quoi il parle tant il a mené des combats devant de nombreuses institutions pour défendre son poste. Aujourd’hui, il est élu au conseil de discipline et Perrine Rouanet au collège des salariés. “Si nous en sommes là aujourd’hui, c’est grâce aux soutiens que nous a apportés la section locale de la CGT, mais aussi la fédération du transport, insistent encore Perrine et Mounir. Sans eux nous n’aurions pas tenu.”

Une journée tendue

Jeudi dernier, tous les deux racontent que cela a été une journée difficile, très tendue à cause de l’enjeu. Puis un grand moment de partage et de détente quand les résultats sont tombés. “Vous savez, pendant une année j’ai tout fait pour cacher les noms de ceux qui se présenteraient à ces élections tant nous avions peur des représailles, raconte Perrine. Aujourd’hui nous n’aspirons qu’à une seule chose amener de la sérénité au sein de notre entreprise. Nous voulons que la parole se libère, que chacun puisse s’exprimer sans crainte et nous serons là pour défendre tout le monde quelle que soit son étiquette syndicale.”

” La démocratie s’est exprimée dans les urnes”, indique Gilles Escarguel délégué national Unsa

Pour Gilles Escarguel, le représentant national de l’Unsa et ancien représentant de ce syndicat chez Vectalia : “La démocratie a parlé. Nous avons fait face à une poussée de la CGT après une campagne délétère. Si nous perdons du terrain sur le collège des ouvriers, ce n’est pas le cas sur celui des cadres où Christiane Escarguel fait 70 % des suffrages. Cette défaite est sans doute due à une usure de notre représentation, mais aussi à des accusations mensongères contre Christiane Escarguel. Elle a été lavée de tout soupçon alors que beaucoup de salariés se sont interrogés. Nous avons milité pour le service contrôle et cela n’a pas plu. Maintenant, nous allons juger sur le travail. Nous n’avons pas de cégétistes purs et durs aguerris aux négociations, mais plutôt des gens venus de tous les horizons. L’avenir nous le dira. Pour l’heure cette défaite sera sans doute un bien pour notre syndicat pour le reconstruire.”

PLUS INFO  Précarité étudiante : le Secours populaire à la rescousse des étudiants de Nîmes

Dans les jours qui arrivent, la CGT va prendre en main le CSE (Comité social et économique). “Nous allons pouvoir enfin afficher de la transparence. Nous allons voir ce qui se passait au sein de ce comité auquel nous n’avions aucun accès. C’est ce que nous demande notre base. Être transparent pour que tout se passe bien. C’est ce que nous allons faire et ne jamais rien signer sans avoir consulté nos collègues. Cela fait plus d’un an que nous prenons des gifles pour arriver à cela et nous allons le mettre en application.”

https://www.midilibre.fr/2023/11/19/chez-vectalia-a-beziers-les-urnes-ont-parle-et-cest-la-cgt-qui-gagne-11589889.php

.

Installateur Panneaux solaires

Wedding Planner

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

S'inscrire

spot_imgspot_img

A découvrir aussi
Toute l'info à Béziers

La Santé du Dirigeant : entreprendre sans s’épuiser

Avez-vous déjà ressenti l’épuisement qui vient avec le dévouement total à votre entreprise ? Ou vous êtes-vous déjà demandé comment concilier votre vie professionnelle très dense tout en préservant votre vie personnelle ? Comment trouver votre équilibre ? La santé…

Vous initier à la photo numérique – NIMES et ALES – Formation Gard – Nîmes

Optimiser la prise de vue à partir de son smartphone ou de son appareil numérique

Idées de Soirée d’Anniversaire en Occitanie

Que vous souhaitiez une fête intime ou un grand...

Top 14 – Union Bordeaux-Bègles : Mateo Garcia incertain, Ben Tameifuna forfait pour la demi-finale face au Stade français ?

L’Union Bordeaux-Bègles n’est pas certaine de pouvoir compter sur l’ouvreur Mateo Garcia, très incertain pour la demi-finale face au Stade français. La présence du pilier droit Ben Tameifuna relèverait, elle, du miracle.

Menuiserie minimaliste

HYLINE, MENUISERIE D'EXCEPTION