Coupe du monde de rugby 2023 – XV de France – L’arbitrage du quart de finale France – Afrique du Sud au crible de Romain Poite

La défaite du XV de France en quart de finale de Coupe du monde 2023 face à l’Afrique du Sud (29-28) fait beaucoup parler sur le point de l’arbitrage, avec de nombreux points qui font débat. Depuis dimanche soir et l’issue de la rencontre, de nombreuses décisions prises par Ben O’Keeffe ont été critiquées sous le feu de la déception. Romain Poite, ancien arbitre international et consultant Midi Olympique, a analysé les actions litigieuses de cette rencontre.  

Dépannage à domicile, tous travaux

On s’était refusé de revenir à chaud sur la prestation de Ben O’Keeffe lors du quart de finale, afin d’échapper à l’émotion qui suivit l’élimination des Bleus. En quête d’un regard objectif, nous avons demandé à notre consultant Romain Poite de revenir sur les principales décisions litigieuses de la partie, dans les conditions réelles d’un TMO. C’est-à-dire non pas sur la base des images TV, mais avec les angles des 7 caméras à disposition des officiels. Pour un résultat final plus nuancé qu’on pouvait le penser au départ…

7e minute : la “main” d’Etzebeth

La situation : Probablement l’action qui fit couler le plus d’encre. Nonobstant le coup mal joué par Penaud (au lieu de sauter vers il peut transmettre directement le ballon à Grégory Alldritt qui est placé dans l’intervale), l’intervention du deuxième ligne Eben Etzebeth était-elle condamnable ? A chaud, n’importe quel supporter français considéra un en-avant volontaire ?

L’analyse de Romain Poite : “Le 4 sud-africain (Etzebeth) stoppe la passe de Penaud en plaçant sa main en opposition, et en cassant son poignet sur le côté pour terminer son geste. Le ballon semble se diriger latéralement, et pas vers l’avant. Cela stoppe une action d’essai mais le ballon ne se dirigeant pas clairement vers l’avant, on ne peut pas parler d’en-avant volontaire…”

Verdit : Ben O’Keeffe a pris la bonne décision 

17e minute : le coup de tête sur Danty

La situation : Pénalisé après une tentative de grattage pour avoir perdu ses appuis, le centre tricolore Jonathan Danty reste au sol, victime à ses dires d’un coup de tête de Pieter-Steph du Toit, comme un copié-collé de celui qu’il lui avait déjà assené à Marseille lors du précédent affrontement entre les deux nations (12 novembre 2022). Action que ne percevra pas M. O’Keeffe (le ralenti au grand écran se coupant juste avant le présumé coup de tête) et sur laquelle ne reviendra jamais le TMO…

PLUS INFO  Nevers

L’analyse de Romain Poite : “Danty, pénalisé à juste titre pour avoir joué le ballon au sol sans être sur ses appuis, se trouve au sol sans avoir la possession du ballon. Le 7 sud-africain (du Toit), qui veut nettoyer très bas, entre avec sa tête en contact direct avec celle de Danty, sans réellement maîtriser sa posture.” Ce qui aurait, aux yeux du règlement, pu (dû !) largement mériter un carton rouge…

Verdit : Ben O’Keeffe n’a pas pris la bonne décision

22e minute : le contre de Kolbe

La situation : Il s’agit, évidemment, de la fameuse transformation de Ramos consécutive à l’essai de Mauvaka, contrée par Cheslin Kolbe qui est monté comme une fusée, le long de la ligne de touche. Après un départ en position de hors-jeu ? C’est tout le débat…

L’analyse de Romain Poite : “Le 11 sud-africain (Kolbe), qui a un pied sur la ligne de but, démarre sa course lorsque Ramos effectue un mouvement avec son bassin, comme pour amorcer sa prise d’élan afin de frapper le ballon et tenter de transformer l’essai. Que dit la règle ? “Tous les joueurs de l’équipe adverse doivent se replier en arrière de leur ligne de but et ne pas franchir cette ligne avant que le botteur ne commence sa course pour botter. Quand le botteur commence sa course, les adversaires peuvent charger.” La question d’avoir un pied sur la ligne constitue-t-elle une faute ? Doit-on considérer le mouvement de bassin de Ramos comme une amorce de prise d’élan pour transformer ? Le débat peut s’entendre…” Une zone d’ombre qui pourrait très vite mériter un “ruling”, mais qui ne saurait en l’état être considérée comme fermement illégale.

PLUS INFO  Fabien Pelous : « Le Leinster a amené le rugby dans une autre dimension… »

Verdit : la question n’est pas tranchée.

25e minute : le “coude en avant” de Kriel

La situation : Au duel avec Antoine Dupont le long de la ligne de touche, le centre Sud-Africain Jesse Kriel donne l’impression de charger le demi de mêlée français coude en-avant. Action pénalisable, et potentiellement d’un carton jaune.

L’analyse de Romain Poite : “Au moment de l’impact, le 13 sud-africain (Kriel), porteur du ballon, entre en contact d’abord avec sa main tout en ayant son coude le long du flanc de son corps, sans l’avoir projeté en opposition. Il se dégage du plaquage en poussant Dupont avec son avant-bras après que sa main ait heurté ce dernier. Mais il n’y a pas de contact direct du coude.”

Verdit : Ben O’Keeffe a pris la bonne décision

47e minute : l’en-avant de Du Toit

La situation : Sur un service de Faf De Klerk, Pieter-Steph Du Toit commet un en-avant, immédiatement repris par son demi de mêlée, empêchant les Bleus de jouer l’avantage. Mais ce dernier n’était-il pas devant le ballon, et donc en position de hors-jeu ?

L’analyse de Romain Poite : “La règle a été expliquée par l’arbitre au moment de sa décision. La poursuite de son action par le 7 sud-africain (du Toit), qui continue d’avancer, place le 21 sud-africain (De Klerk) sur la même ligne que lui au moment où il se saisit du ballon. On ne pouvait donc pas parler d’en-avant repris devant, et une mêlée ordonnée était la bonne décision.”

Verdit : Ben O’Keeffe a pris la bonne décision.

Ces “plaquages au ballon” si suspects..

Au-delà des cinq faits saillants décryptés par Romain Poite, de nombreuses situations équivoques ont suscité discussions et frustrations dans le camp français. Si le cas du maul à l’origine de l’essai de Baille (4e), tombé juste devant l’en-but sud-africain après une avancée dynamique sur plus de 20 mètres, ne semblait pas mériter un carton (Flament et Atonio paraissent malheureusement tomber seuls, même si le talonneur sud-africain les touche légèrement), d’autres situations peuvent prêter à débat.

PLUS INFO  J16 AVANT MATCH

On veut parler ici de ces plaquages sud-africains réalisés au niveau des bras (et donc du ballon) sur lesquels les Bleus ont réclamé des en-avant à plusieurs reprises… Ainsi, au moins trois interventions de joueurs sud-africains sur Antoine Dupont (Etzebeth à la 26e, Kitshoff à la 51e, Fourie à la 68e) ont semblé litigieuses, dont une seule (Kitshoff) fut sifflée.

D’autant plus rageant que l’intervention d’Etzebeth (positionné à la limite du hors-jeu) a provoqué l’essai de Kolbe dans la continuité, et celle de Fourie l’ultime pénalité de Pollard (sur un grattage très litigieux de Kwagga Smith, qui avait clairement posé les mains au sol avant de contester), soit 10 points directs… Alors, ajoutez à cela qu’un temps fort français de la 46e fut annihilé par un « plaquage » similaire de Kriel sur Mauvaka, lui-même suivi d’une pénalité, et vous conviendrez que la coupe pouvait sembler pleine aux yeux du capitaine Antoine Dupont.

Ces faits relevant de la supervision -donc de World Rugby- et non pas de l’arbitre lui-même, Romain Poite n’a pas souhaité donner son avis sur ces situations. D’autant qu’au vu de la désignation de M. O’Keeffe pour la demi-finale, il semble manifeste qu’aux yeux de l’organe suprême, l’arbitre néo-zélandais a au moins eu le mérite de la cohérence sur 80 minutes… Assez pour prolonger jusqu’en finale, si les All Blacks sont éléminés par l’Argentine ? 

https://www.rugbyrama.fr/2023/10/18/coupe-du-monde-de-rugby-2023-xv-de-france-le-quart-de-finale-france-afrique-du-sud-au-crible-de-romain-poite-11526995.php

.

Installateur Panneaux solaires

Wedding Planner

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

S'inscrire

spot_imgspot_img

A découvrir aussi
Toute l'info à Béziers

En Direct. 6 Nations 2024 – On débriefe la composition du XV de France face à l’Italie sur Twitch !

Ce vendredi, à 11h45, Fabien Galthié a annoncé la composition des Bleus pour affronter l'Italie ce dimanche à Lille. On débriefe le XV de départ tricolore sur Twitch pendant un peu plus d'une demi-heure. On t'attend !

Chargé web marketing en alternance F/H – Lunel

Maison Fauve recrute Chargé web marketing en alternance F/H - Lunel - Maison Fauve est un site e-commerce de patron de couture et de tissus pour un vestiaire contemporain et féminin. Née de la passion d'Emilie pour la mode, Maison Fauve a grandi et recherche un.e alternant.e: vous apporterez votre contribution à faire croître la notoriété de la marque.

LA CMA34 soutient les 3 artisans héraultais qualifiés pour la Finale de la Meilleure Boulangerie de France M6

Les artisans boulangers pâtissiers de l’Hérault sont à l’honneur cette semaine dans l’émission La Meilleure Boulangerie de France sur M6. Une fierté pour le président de la CMA34, Christian POUJOL, qui les félicite et les encourage pour la grande finale. Six artisans boulangers ont concouru dans l’émission de cette semaine, parmi lesquels trois ont été […]

L’article LA CMA34 soutient les 3 artisans héraultais qualifiés pour la Finale de la Meilleure Boulangerie de France M6 est apparu en premier sur Chambre des Métiers et de l'Artisanat de l'Hérault.

Accident. L’autoroute A9 bloquée dans les deux sens, les pompiers et un hélicoptère mobilisés

Un accident impliquant deux poids lourds s'est produit après 13 heures, vendredi 23 février, au niveau de la sortie 23 de l'A9 à Remoulins. L'autoroute est actuellement bloquée dans les deux sens.

Menuiserie minimaliste

HYLINE, MENUISERIE D'EXCEPTION