Visite du ministre de l’Agriculture Marc Fesneau dans l’Hérault le 25 aout

Cette visite en 3 temps a été l’occasion pour les organisations professionnelles agricoles de l’hérault d’aborder la mesure de distillation de crise avec la visite de la distillerie Union Distilleries Méditerranée, le constat de la situation de sècheresse chez le vigneron indépendant Jean Pascal PELAGATTI et un point sur ses conséquences sur la salinité chez Sophie NOGUES, suivie à la cave coopérative de Sérignan d’une présentation de la cave et des vendanges en cours. Cette visite a été clôturée par une table ronde avec les organisations professionnelles sur l’actualité de toutes les filières départementales : sécheresse, PAC, compétitivité, restructuration du vignoble….

Dépannage à domicile, tous travaux

Union Distilleries Méditerranée (UDM) : annonce du ministre  de l’Enveloppe complémentaire de 40 M€. 

Dans la période actuelle de mise en œuvre de la mesure conjoncturelle de distillation de crise conséquence des crises successives qui touchent la filière et la baisse de consommation, Jérôme DESPEY président de la Chambre d’agriculture rappelé la nécessité d’obtenir  une enveloppe financière de 200 M€ pour distiller 3 Mhl en France. A cette occasion le ministre a souligné la place des distilleries dans l’économie circulaire, la valorisation des sous-produits et de solutions environnementales et la distillation de crise. Il a annoncé l’enveloppe de distillation supplémentaire de 40M€  des crédits de réserve de crise de l’UE, permettant d’arriver à l’objectif fixé par les professionnels viticoles.  

PLUS INFO  La bodega « Le Circus » devant les arènes

Suivi d’une présentation de l’UDM et d’une visite des installations du site d’Olonzac au cours de laquelle  son  président Bruno GUIN a précisé sa capacité de production du  de 500 hl d’alcool par jour. En lien avec les 150 caves adhérents pour la distillation de crise, sur 90 000 hl à retirer avant le 15 octobre prochain,70 000 hl ont déjà été distillés. 

Tournée viticole de parcelles : constat d’une sécheresse sans précédent et des on impact sur la salinité des terres

Le ministre de l’Agriculture   a pu constater sur le terrain la forte sécheresse qui touche Jean-pascal PELAGATTI  à Béziers et chez S NOGUES à Sérignan.  Des pertes de récolte importantes  dans les parcelles non irriguées de 50 % en moyenne dans ce territoire sont enregistrées à ce moment de début des vendanges, avec des conséquences sur l’économie des exploitations et de la coopérative, cette situation illustrant l’impact sur tous l’ouest du département. Cette sécheresse a un double effet sur la  salinité avec l ’absence d’eau douce qui a pour conséquence les remontées salines toxiques qui mettent à  mal la pérennité des plaines viticoles littorales.

 

Cave coopérative de Sérignan : des projets d’avenir dans ce contexte difficile  

Le président de la cave Pierre  CALMEL a présenté l’activité de la cave en pleine vendanges, et ses investissements pour l’avenir Indispensables dans un contexte  difficile : sécheresse, marché….

La coopérative a insisté sur l’impact de la sécheresse sur la salinité des terres sur la plateau Vendres qui représente 60 % de son apport, situation pour lequelle un collectif se mobilise pour trouver une solution durable. 

PLUS INFO  Diagnostic Territorial d’adaptation au changement climatique - Région Occitanie

Cette visite a été suivie d’une présentation par les SDIS du partenariat avec les caves coopératives et  la Chambre d’agriculture pour le stockage de l’eau pour lutter contre les incendies.

Table ronde sur l’actualité des filières agricoles héraultaises : une filière d’excellence  d’avenir

Avec les représentants des organisations professionnelles agricoles et en présence des élus et parlementaires, le ministre de l’Agriculture a été l’écoute des problématiques et participé aux échanges.  

Tous les sujets d’actualité majeurs des filières ont été abordés :

  • Retour sur la sécheresse et ses impacts économiques sur toutes les  filières du département avec la présentation d’un premier résultat de recensement départemental de 10 000 ha impactés entre 30 et 80% selon les secteurs dans le contexte d’une pluviométrie  en baisse de  74% d’octobre à juillet par rapport aux années de référence 2010 – 2020. L’impact total de la sécheresse n’est pas encore mesuré en ce début de vendanges.  La profession  a demandé  une enveloppe de prise en charge des cotisations sociales sècheresse. Jérôme DESPEY a souligné le courage de l’Etat d’avoir fait la  réforme du dispositif  assurantiel et de solidarité nationale et demande de trouver une réponse  entre l’Etat et les assureurs pour les filières élevage, fruits et légumes et grandes cultures et la moyenne olympique. Le schéma départemental d’irrigation engagé par le département en cours de déploiement doit se concrétiser pour être une réponse à cette sécheresse qui s’installe dans le département
  • La complexité de mise en œuvre de la PAC avec une vigilance pour la tenue du calendrier de paiement des acomptes et la question de la prédation à régler pour l’élevage
  • La perte de compétitivité de la filière fruits et légumes en Europe et dans le monde, notamment sur la distorsion de concurrence sur les phytos, bien que cette filière soit engagée dans l’innovation et des investissements d’avenir
  • La filière viticole confrontée depuis plusieurs années à la baisse de consommation en France et aux crises successives qu’elle subit, Jérôme DESPEY a demandé au ministre d’engager un travail sur une mesure de restructuration différée du vignoble et de préretraite. La  distillation de crise décidée est nécessaire pour permettre à la filière passer un cap. Le ministre a promis par ailleurs de présenter dans les prochaines semaines un dispositif de la transformation des prêts garantis par l’Etat (PGE) en prêts bonifiés. Il a réaffirmé sa volonté de travailler sur l’accès à l’eau précisant « On peut toujours dire qu’on peut changer de système, mais quand la vigne ne meurt rien d’autre ne peut pousser ». A côté du marché français, Marc Fresneau a insisté sur la nécessité de mieux se battre à l’export pour sortir de la crise conjoncturelle et structurelle. Il a proposé la construction un plan viticole pour l’avenir de cette filière d’excellence.
PLUS INFO  Vœux 2022 de Jérôme Despey, Président de la Chambre d’agriculture de l’Hérault

Le ministre a annoncé en conclusion sa volonté de construire la résilience, aborder le changement climatique, les solutions passant par l’investissement et l’innovation

https://herault.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/visite-du-ministre-de-lagriculture-marc-fesneau-dans-lherault-le-25-aout/

.

Installateur Panneaux solaires

Wedding Planner

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

S'inscrire

spot_imgspot_img

A découvrir aussi
Toute l'info à Béziers

La Santé du Dirigeant : entreprendre sans s’épuiser

Avez-vous déjà ressenti l’épuisement qui vient avec le dévouement total à votre entreprise ? Ou vous êtes-vous déjà demandé comment concilier votre vie professionnelle très dense tout en préservant votre vie personnelle ? Comment trouver votre équilibre ? La santé…

Vous initier à la photo numérique – NIMES et ALES – Formation Gard – Nîmes

Optimiser la prise de vue à partir de son smartphone ou de son appareil numérique

Idées de Soirée d’Anniversaire en Occitanie

Que vous souhaitiez une fête intime ou un grand...

Top 14 – Union Bordeaux-Bègles : Mateo Garcia incertain, Ben Tameifuna forfait pour la demi-finale face au Stade français ?

L’Union Bordeaux-Bègles n’est pas certaine de pouvoir compter sur l’ouvreur Mateo Garcia, très incertain pour la demi-finale face au Stade français. La présence du pilier droit Ben Tameifuna relèverait, elle, du miracle.

Menuiserie minimaliste

HYLINE, MENUISERIE D'EXCEPTION