La présidente du Colbac : “Nous collaborons avec Convergence animaux politiques pour faire rentrer la protection animale dans la loi”

La présidente du Comité de liaison biterrois pour l’abolition de la corrida (Colbac), Sophie Maffre-Baugé, prépare la manifestation anti-corrida qui aura lieu dimanche 13 août en plein cœur de la Feria de Béziers. Elle fait aussi le point sur une année qu’elle qualifie de “dense”. Entretien.

Dépannage à domicile, tous travaux

Comment qualifiez-vous l’année qui vient de s’écouler avec l’espoir porté par le projet de proposition de loi d’Aymeric Caron et la déception qui a suivi ?

Cela a été une année très dense dans laquelle nous avons été très actifs. Il y a eu le projet de proposition de loi Caron mais, de toute façon, il y a toujours un événement pour avoir quelque chose à dire ou à dénoncer. Bien sûr, avec ce projet, nous avons eu plein d’espoir et de la déception. Elle est digérée aujourd’hui et nous mesurons l’ampleur du problème : un certain nombre d’élus, de députés, un petit nombre en fait, ne veulent même pas en débattre. Dans l’Hérault, c’est le cas de Patrick Vignal et de Robert Ménard, par exemple. 

Il nous faut encore mobiliser et sensibiliser les politiques. Et lutter contre l’idée qu’abolir la corrida provoquerait un effondrement économique dans les villes ou régions de tauromachie, qui lui-même entraînerait un soulèvement de la population. Beaucoup ne connaissent pas ou mal la problématique. 

Nous travaillons continuellement localement à informer et sensibiliser. Nous voulons faire vivre l’opposition et le débat. Et nous collaborons aussi avec Cap (Convergence animaux politiques) pour faire rentrer la protection animale dans la loi. Nous, nous amenons notre expertise et nous allons redoubler d’effort dans ce sens. Des choses sont prévues, nous ne sommes pas au point mort.

Le projet de proposition de loi d’Aymeric Caron a très fortement mobilisé le milieu taurin. N’était-ce pas contre-productif pour les anti-corrida ?

Le milieu taurin s’est en effet défendu dans un mouvement très important. À la hauteur de la menace perçue. Pour eux, c’est nouveau. Pour nous, cela fait 30 ans de combat. Ils voient le rejet du projet comme une victoire. Mais, je ne m’arrête pas à ça, ça va continuer. Et si on ne peut pas dire que l’année est positive puisque la proposition n’est pas allée au bout, nous ne sommes pas démotivés pour autant. Il y a une forte résistance d’une minorité d’élus soumis à la tauromachie.

PLUS INFO  Pluie de victoires au VCCBéziers

Manifestation dimanche 13 août à 15h

Le Colbac appelle à une manifestation le dimanche 13 août, de 15 h à 20 h, pendant la Feria de Béziers. L’objectif est de dénoncer la cruauté des corridas et de demander l’abolition nationale de cette pratique.

Le rassemblement débutera à 15 h au parc de la Gare du Nord, avenue Georges-Clemenceau. De là, les participants marcheront en centre-ville jusqu’à la mairie, où des discours seront prononcés. Par la suite, les manifestants se rassembleront sur les allées Paul-Riquet. Devant le théâtre, une brève mise en scène mettra en évidence le nombre exorbitant de 40 taureaux mis à mort pour divertir le public au cours de cette seule Feria. Enfin, la marche se dirigera vers les arènes.

Parmi les personnalités qui prononceront des discours sur le parvis de la mairie, on compte l’eurodéputée Caroline Roose (EELV), la députée Sandra Regol (EELV), la cofondatrice et porte-parole du Parti animaliste Muriel Fusi, la porte-parole de la REV (Révolution écologique pour le Vivant, parti politique d’Aymeric Caron) Azelma Sigaux, le directeur adjoint et porte-parole de la Fondation Brigitte-Bardot, Christophe Marie, ainsi que l’actrice et mannequin Chloé François. Cette dernière, révulsée par les corridas, a spontanément contacté le Colbac, car elle souhaite mettre son image au service de la lutte contre la corrida.

L’écrivain et conseiller municipal de la ville de Nice, Henry-Jean Servat, soutient également la manifestation et a adressé une lettre véhémente aux organisateurs, qualifiant la corrida de “saloperie innommable” qui souille une ville, une région et dégrade la France. Plusieurs associations anti-corrida, dont Alliance Anticorrida, la Flac et le Crac, ainsi que de nombreuses associations animalistes telles qu’Alliance éthique, Animalibre, One Voice, L214 et PAZ, participeront à la manifestation. La chanteuse engagée KreezyR animera l’événement, qui fera un arrêt sur le parvis du Théâtre municipal avant de reprendre sa marche en direction des arènes.

PLUS INFO  L’hommage de la communauté juive de Béziers aux Justes parmi les nations

C’est d’ailleurs pourquoi nous menons des actions localement pour mettre en exergue l’argent public qui part à la corrida. Ça ne devrait pas puisque c’est une société privée qui gère les arènes. Les spectateurs devraient financer la corrida. Or, à Béziers, il y a les aides directes mais aussi les aides indirectes venues de la vente des places de concert ou, dernièrement, de MMA. Le public et les artistes donnent de l’argent au milieu taurin, à leur insu. Nous avons manifesté devant les arènes pour les concerts et recueilli 26 000 signatures pour une pétition. Nous allons continuer. Les gens l’ignorent bien souvent. On l’a vu pour le concert d’Orelsan avec un public plus jeune et plus sensibilisé à la cause animale. La Ville pourrait organiser elle-même les concerts. Nous incitons aussi les artistes à ne pas chanter dans les arènes tant qu’elles accueillent des corridas. Ce sont des gens qui ont de l’influence, ils pourraient gêner la municipalité. 

Nous avons compris que M. Ménard veut faire des arènes le cœur névralgique de la cité. Pourquoi a-t-il tiré un trait sur le musée du Biterrois qui est toujours fermé alors qu’il promouvait la culture occitane et que le musée taurin est gratuit ? Emmanuelle et Robert Ménard soutiennent financièrement et moralement un spectacle de souffrance animale. Et ce qui nous met en colère, c’est qu’ils se foutent de nous quand ils disent qu’on n’a qu’à pas y venir. Ça élude le problème. M. Ménard a des propos très dédaigneux vis-à-vis de nous. Lors de l’ouverture de la Feria, il y a deux ans, il nous disait d’aller nous faire foutre ; l’an passé, il nous traitait d’animalistes à quatre balles alors que 87 % des Français sont contre la corrida. Il élude complètement le problème en disant qu’il est végétarien. Et alors ? Autoriser est une chose, soutenir et financer en est une autre. 

PLUS INFO  Béziers : "Le Barbu du square", "une poétique magnifique", fidèle à l'univers de Boby Lapointe

Depuis, les corridas de printemps ont pourtant fait le plein…

La fréquentation des arènes est en hausse en effet. Mais avec un public nouveau pas aficionados. Reviendra-t-il ? On fera les comptes dans deux ou trois ans. Il faut remplir les arènes et pour ce faire, les empresa modifient les cartels pour des spectacles plus “édulcorés” mais qui déplaisent aux puristes. Je le lis partout. Alors, oui, on fera les comptes dans quelque temps. Mais, on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. 

Pourquoi ce combat contre la corrida ?

La corrida, ce sont des actes de cruauté appliqués volontairement à des animaux, des êtres sensibles, pour un spectacle. Elle disparaîtra tôt ou tard, c’est le sens de l’histoire. Et la tradition ne justifie pas ces actes. La corrida n’est pas légale d’ailleurs, c’est sa dérogation dans les villes taurines qui l’est. Les sanctions ne sont pas applicables à Béziers mais elles existent. C’est ce que nie Robert Ménard. Il n’agit pas dans l’intérêt des Biterrois. Faire de la corrida, l’activité représentative de la ville, c’est promouvoir la cruauté, aller contre l’avis de huit Français sur dix et choquer les touristes étrangers. Nous les avons rencontrés lors des Jeudis de Béziers. Il agit dans l’intérêt privé du milieu taurin, il lui est soumis. C’est ce qui me met en colère.

Nous, nous ne nous attaquons pas aux traditions. Nous avons d’ailleurs soutenu la course camarguaise. Il peut y avoir des spectacles avec des taureaux. Mais pas sanglants. Soyons humains !      

      

   

https://www.midilibre.fr/2023/08/08/la-presidente-du-colbac-nous-collaborons-avec-convergence-animaux-politiques-pour-faire-rentrer-la-protection-animale-dans-la-loi-11385377.php

.

Installateur Panneaux solaires

Wedding Planner

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

S'inscrire

spot_imgspot_img

A découvrir aussi
Toute l'info à Béziers

Top 14 – Gabin Villière : “On ne peut pas dire que la saison soit belle”

Rare Toulonnais à être à la hauteur dans ce barrage, l’ailier international français s’est montré extrêmement déçu par la copie rendue par son équipe face au Stade Rochelais.

Accident de la route : deux personnes hospitalisées en urgence absolue après avoir percuté un arbre à grande vitesse

Les sapeurs pompiers de la Haute-Garonne ont dû secourir ce samedi après-midi les occupants d'une voiture, qui venait de percuter un arbre à pleine vitesse sur la commune de Caubiac. Les deux trentenaires, un homme et une femme, ont dû être désincarcérés. Ils ont été hospitalisés en état d'urgence absolue.

Elle blesse son compagnon avec un couteau lors d’une dispute près de Béziers

Une femme a été placée en garde à vue samedi après avoir blessé son compagnon avec un couteau. Les faits se sont produits en pleine dispute à Nissan-lez-Ensérune.

Top 14 – Pourquoi la demi-finale entre Toulouse et La Rochelle sera décalée ?

Les Rochelais ont décroché leur ticket pour la demi-finale du Top 14 où ils retrouveront Toulouse. Pour cette rencontre qui aura lieu à Bordeaux, le coup d’envoi sera donné de façon inhabituelle à 20h15. La faute à...

Menuiserie minimaliste

HYLINE, MENUISERIE D'EXCEPTION