Sécheresse : 300 habitants de Cessenon privés d’eau du robinet

Depuis mercredi 19 juillet, une partie de la commune de Cessenon-sur-Orb n’est plus desservie en haut potable. Ce sont environ 300 habitants qui n’ont plus d’eau du robinet.

Dépannage à domicile, tous travaux

Sur les hauteurs de Cessenon-sur-Orb, on s’impatiente. Depuis mercredi 19 juillet, le robinet ne donne plus une goutte d’eau ou, pour ceux qui ont des cuves, laisse tout juste passer un très mince filet du précieux liquide.

Sur le chemin du Viala, en grimpant au-dessus du village de presque 3 000 âmes, les époux Lesieurs sont las de la situation. “Tous les matins, explique Christophe, je pars à la fontaine, non loin de l’Orb, faire le plein d’eau et depuis jeudi nous sommes approvisionnés en bouteilles d’eau pour boire et faire la cuisine. Pour éviter le désamorçage de la pompe qui aide à l’alimentation de toute la maison, je rajoute de l’eau dans la cuve qui n’est plus alimentée comme d’habitude par la gravité depuis le château d’eau (situé à quelques mètres de là).”

“Sans eau, c’est angoissant”

Le couple est installé dans cette demeure au-dessus du village depuis 15 ans. Et c’est la première fois que l’eau n’arrive plus.
“C’est angoissant, insiste pour sa part Laurence. Nous faisons très attention de ne pas consommer d’eau, mais en plein été, il y a plus de monde sur la commune. Il faut ne plus avoir du tout d’eau pour comprendre à quel point c’est précieux. Et en bas, ils ne le réalisent pas. Ils nous proposent des douches. C’est gentil. Ils vivent normalement. Mais c’est autant d’eau qui n’arrive pas chez nous.”

PLUS INFO  Grippe aviaire : la zone de contrôle encore élargie dans le Gard

En tout, ce seraient quelque 300 habitants qui seraient privés d’eau courante.

Marie-Pierre Pons, la maire de la commune, est catégorique : “Notre ressource en eau est liée aux conditions climatiques. Ce qui arrive cette année en est une preuve de plus. Sans pluie, il n’y a pas d’eau. Il n’y a plus d’eau devrais-je dire. Et l’avenir ne s’annonce pas des plus facile. En temps normal, l’été nous avons une source qui débite 75 m3 d’eau à l’heure. Là, nous sommes à 30 m3 par heure. C’est plus que moitié moins. Il faut que collectivement nous fassions attention à ce bien précieux afin que tout le monde puisse y accéder. Avoir toute l’année, de l’eau au robinet, c’est l’affaire de tous.”

Une solution, mais pas d’autorisation

Quatre camions viennent remplir le réseau tous les jours pour assurer un minimum. C’est un don des communes voisines qui viennent en aide aux habitants de Cessenon. Mais cela ne suffit pas à réamorcer le pompage depuis le château d’eau pour servir tout le haut de la commune et les hameaux tels que le Haut du Pizou, lui aussi privé comme le Viala du précieux liquide.
“Un forage a été effectué par la commune en prévision des temps difficiles il y a trois ans. Nous avions anticipé ce qui arrive aujourd’hui”, explique encore Marie-Pierre Pons. “C’est la solution à tous nos problèmes, mais l’Agence Régionale de la Santé ne nous donne toujours pas l’autorisation d’exploiter cette source et il faudra, si l’on en croit ce que l’on nous raconte, trois années de démarches administratives supplémentaires pour mettre cette eau au robinet des habitants de Cessenon. Nous n’avons plus le temps d’attendre. Il faut faire bouger les choses bien plus vite.”

PLUS INFO  Ils défendent nos traditions !

Avenue de Cazedarnes, toujours sur les hauteurs du village, Jacqueline et André Hugol ont eu la surprise en rentrant de vacances mardi soir. “Mardi soir, il n’y avait plus qu’un filet d’eau très mince au robinet. Nous n’avons pas insisté pour ne pas abîmer la pompe et mercredi matin nous avons fait venir le plombier. Cela fait 19 ans que nous sommes là. Cela n’était jamais arrivé, explique le couple. Nous nous sommes habitués à ce confort de tourner un robinet pour que l’eau coule. Nous avons des bouteilles pour boire, mais nous voulons de l’eau pour le quotidien.”

À 87 ans, André descend le matin faire le plein de ses jerricans à la fontaine du village. 40 litres qui aident aux besoins de la journée.

https://www.midilibre.fr/2023/07/24/secheresse-300-habitants-de-cessenon-prives-deau-du-robinet-11359315.php

.

Installateur Panneaux solaires

Wedding Planner

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

S'inscrire

spot_imgspot_img

A découvrir aussi
Toute l'info à Béziers

Mieux recruter et fidéliser ses collaborateurs – Formation Hérault – Béziers

Explorez les meilleures pratiques en matière de recrutement, de la rédaction des offres d'emploi à la sélection des candidats. Apprenez à cerner les compétences clés recherchées, à mener des entretiens efficaces et à évaluer les talents potentiels pour garantir des recrutements pertinents et réussis.

Max et Till Alran, les Roujanais à l’assaut de la Coupe du monde de VTT descente

Déjà champions de France et d’Europe, les frères jumeaux de la famille Alran ont un palmarès impressionnant. Début mai, ils partent à l’assaut de la Coupe du monde de VTT de descente.

Quatre ans de prison ferme pour avoir caché plus de 88.000 euros de cocaïne chez lui près de Béziers

Un installateur de fibre optique a été condamné ce jeudi 18 avril à quatre ans de prison ferme par le tribunal de Béziers. Plus d'un kilo de cocaïne avait été retrouvé à son domicile à Lignan-sur-Orb (Hérault). La drogue lui avait été confiée par un dealer du quartier de La Devèze à Béziers.

“C’est comme si je devenais entendante, je ressens la musique” : tous les concerts de ce festival sont accessibles aux sourds et malentendants

Permettre aux personnes sourdes et malentendantes de profiter des festivités, c'est l'objectif que s'est donné le Festival Printival Boby Lapointe de Pézenas dans l'Hérault pour sa 25e édition. Chansigne, gilets vibrants et tour de cou sont mis à disposition.

Menuiserie minimaliste

HYLINE, MENUISERIE D'EXCEPTION