Une lycéenne piscénoise interpelle Pap Ndiaye sur les bourses au mérite : “Ce sont ces mêmes étudiants valeureux que vous jugez inutile d’aider”

Rania Errahioui, une lycéenne en classe de Terminale au lycée Jean-Moulin de Pézenas, a écrit une lettre au ministre de l’Education nationale et de la jeunesse, Pap Ndiaye, pour contester les critères d’attribution de l’aide au mérite. 

Dépannage à domicile, tous travaux

Pourquoi l’appeler “bourse au mérite” si les critères de recevabilité ne sont pas seulement basés sur le travail effectué, mais bien sur les revenus des parents ?“, se révolte Rania Errahioui, une jeune fille de 17 ans en classe de Terminale, au lycée Jean Moulin de Pézenas. Non éligible, elle ne pourra pas percevoir la bourse au mérite, un complément s’ajoutant aux bourses sur critères sociaux et récompensant l’obtention d’une mention très bien au diplôme du baccalauréat. À son grand désarroi, elle a appris, en début janvier 2023, que ses efforts ne connaîtront aucune gratification, sinon la satisfaction d’avoir réussi à atteindre l’excellence visée. Dénotant une injustice systémique par rapport aux étudiants qui ne touchent pas ce type d’aides, elle a pris la décision d’écrire une lettre à l’attention du ministre français de l’Education nationale et de la jeunesse, Pap Ndiaye. 

“Ce que je désire, c’est un échange. Je veux être entendue” 

Rania Errahioui se démarque par son éloquence naturelle. Elle est d’ailleurs décrite par ses professeurs comme étant une excellente élève, dynamique, pleine de vie et pertinente dans ses interventions. Brillante, elle a su maintenir une très bonne moyenne sur l’ensemble de son année de Terminale, soit environ 17/20. Lorsqu’elle a entrepris cette démarche, toujours dans l’espoir de provoquer un changement, ses proches comme le personnel éducatif de son établissement scolaire l’ont fortement soutenue : “J’ai rédigé la lettre seule, je me suis bien renseignée et je l’ai faite relire avant de l’envoyer directement au cabinet du ministre, le 29 mai par voie postale. Je voulais partager ce que j’avais à dire, et prendre la parole au nom de tous, pour représenter mes camarades. Je me bats pour moi, certes, mais c’est avant tout pour les autres. Je ne cherche pas non plus à écraser ceux qui touchent cette bourse-là, aider les plus démunis est fondamental. Seulement, si l’on parle de mérite, il faut faire preuve de bon sens et valoriser l’accomplissement de chacun“. Elle n’a reçu qu’une brève réponse de la part du ministère en juin, lui indiquant que son message avait bien été transmis. 

PLUS INFO  Les huîtres de Méditerranée et le picpoul de Pinet font la fête au Salon de l'agriculture à Paris

“C’est une dévalorisation qui s’ajoute à un environnement discriminant” 

Adepte des matières scientifiques, elle est inscrite à la spécialisation “Maths expertes” et vise des études en médecine. Elle affirme, dans le cadre de son parcours scolaire, rencontrer plus de difficultés du fait de son genre : “Pour une fille, c’est d’autant plus compliqué d’évoluer dans ce type de filière. On me remet toujours en question, on essaye de me dissuader en m’expliquant que c’est trop dur, etc. On doute plus facilement de mes capacités. En somme, la question n’est pas de savoir si on a de l’argent ou pas, ce qui compte, c’est le soutien“. Prête à poursuivre le combat jusqu’au bout, elle compte sur l’ouverture d’un débat, ou du moins, une discussion profonde. 

Une lettre engagée qui incite à la réflexion

Le courrier que la jeune lycéenne a fait parvenir au cabinet du ministre de l’Education nationale et de la jeunesse porte un message fort. Elle y écrit notamment que “cette bourse est un réel moteur de réussite“, que les jeunes sont “le futur“, et que “c’est grâce au mérite que notre jeunesse pourra reprendre espoir en l’avenir et en la valeur travail“. Elle interpelle même directement Pap Ndiaye : “Monsieur le Ministre, la définition même du mérite n’est-elle pas “ce qui rend quelqu’un (ou sa conduite) digne d’estime, de récompense, eu égard aux difficultés surmontées” ? Pensez-vous que la difficulté pour un ou une jeune réside uniquement dans le statut social ?“. 

https://www.midilibre.fr/2023/06/26/une-lyceenne-piscenoise-interpelle-pap-ndiaye-sur-les-bourses-au-merite-ce-sont-ces-memes-etudiants-valeureux-que-vous-jugez-inutile-daider-11302302.php

.

Installateur Panneaux solaires

Wedding Planner

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

S'inscrire

spot_imgspot_img

A découvrir aussi
Toute l'info à Béziers

VIDÉOS. Violent incendie : le feu éclate dans un ancien magasin de meubles, 600 mètres carrés dévastés par les flammes et deux pompiers blessés

Le feu a pris dans les anciens locaux du magasin Comteroux à Perpignan, mardi 18 juin 2024 dans la soirée. L'incendie est éteint. Deux pompiers ont été légèrement blessés.

Top 14 – Romain Ntamack revient sur son essai lors de la dernière finale face à La Rochelle : “Je suis obligé de m’en rappeler tant...

Ce vendredi soir, le Stade toulousain va affronter La Rochelle en demi-finale pour une affiche qui est désormais un classique du rugby français. Romain Ntamack avait sublimé la dernière finale de Top 14 avec un essai...

Top 14 – Romain Ntamack revient sur son essai lors de la dernière finale face à La Rochelle : “Je suis obligé de m’en rappeler tant...

Ce vendredi soir, le Stade toulousain va affronter La Rochelle en demi-finale pour une affiche qui est désormais un classique du rugby français. Romain Ntamack avait sublimé la dernière finale de Top 14 avec un essai...

FLORALIE DE MAUREILHAN

MAUREILHAN (Hérault)
le samedi 13 juillet 2024
Floralies de Maureilhan Marché paysans .,Bien etre, producteur, créateur , artiste et bien d autres

Menuiserie minimaliste

HYLINE, MENUISERIE D'EXCEPTION