Huit hommes s’évadent du centre de rétention administrative de Sète, cinq sont toujours en fuite

Huit personnes en situation irrégulière se sont évadées du centre de rétention administrative (CRA) de Sète (Hérault), vers 4 heures du matin dans la nuit de samedi à dimanche 2 avril 2023. Le syndicat Unité SGP Police FO explique qu’une porte déjà défaillante a été fragilisée par les violentes rafales de vent cette nuit-là. Il s’agit d’individus sortant de prison et placés en centre de rétention dans l’attente de leur reconduite dans leur pays d’origine.

Dépannage à domicile, tous travaux

Deux hommes ont été interpellés immédiatement, et un troisième a été arrêté un peu plus tard à Agde dans un véhicule volé, mais cinq autres sont toujours dans la nature. Le syndicat Unité SGP Police FO déplore les effectifs insuffisants et des conditions de rétention extrêmement tendues.

Locaux inadaptés et sous-effectifs

Les locaux ne sont pas adaptés“, explique Fabrice Aebi, secrétaire départemental adjoint du syndicat. “On augmente la capacité des CRA au maximum, sans pour autant mettre toutes les conditions nécessaires pour recevoir ces individus. Si on augmente le nombre de retenus, il faudrait augmenter le nombre de policiers pour les surveiller dans de bonnes conditions. Et toutes les conditions de sécurité ne sont pas réunies. La preuve, ils ont pu s’échapper, ils ont poussé et la porte s’est ouverte.

Cette nuit-là, le CRA compte cinq policiers pour 22 retenus. “Et ce n’est plus la même population qu’il y a quatre ou cinq ans“, avertit Fabrice Aebi. “Aujourd’hui, les retenus sont souvent des sortants de prison, donc des délinquants qui sont placés en centre de rétention dans l’attente de la reconduite à la frontière. Ils sont, pour la plupart, violents et n’ont pas peur d’en découdre avec les policiers”, estime-t-il.

PLUS INFO  Les petits aéroports d'Occitanie ne sont "pas viables" sans argent public

Donc la situation dans les centres de rétention est de plus en plus tendue“, dit-il, rappelant la mutinerie au commissariat de Sète cet hiver, à cause du manque d’eau chaude. “La moindre petite étincelle peut mettre le feu aux poudres. Ça va très vite.

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/huit-hommes-s-evadent-du-centre-de-retention-administrative-de-sete-cinq-sont-toujours-en-fuite-6716475#xtor=RSS-124

.

Installateur Panneaux solaires

Wedding Planner

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

S'inscrire

spot_imgspot_img

A découvrir aussi
Toute l'info à Béziers

Mieux recruter et fidéliser ses collaborateurs – Formation Hérault – Béziers

Explorez les meilleures pratiques en matière de recrutement, de la rédaction des offres d'emploi à la sélection des candidats. Apprenez à cerner les compétences clés recherchées, à mener des entretiens efficaces et à évaluer les talents potentiels pour garantir des recrutements pertinents et réussis.

Max et Till Alran, les Roujanais à l’assaut de la Coupe du monde de VTT descente

Déjà champions de France et d’Europe, les frères jumeaux de la famille Alran ont un palmarès impressionnant. Début mai, ils partent à l’assaut de la Coupe du monde de VTT de descente.

Quatre ans de prison ferme pour avoir caché plus de 88.000 euros de cocaïne chez lui près de Béziers

Un installateur de fibre optique a été condamné ce jeudi 18 avril à quatre ans de prison ferme par le tribunal de Béziers. Plus d'un kilo de cocaïne avait été retrouvé à son domicile à Lignan-sur-Orb (Hérault). La drogue lui avait été confiée par un dealer du quartier de La Devèze à Béziers.

“C’est comme si je devenais entendante, je ressens la musique” : tous les concerts de ce festival sont accessibles aux sourds et malentendants

Permettre aux personnes sourdes et malentendantes de profiter des festivités, c'est l'objectif que s'est donné le Festival Printival Boby Lapointe de Pézenas dans l'Hérault pour sa 25e édition. Chansigne, gilets vibrants et tour de cou sont mis à disposition.

Menuiserie minimaliste

HYLINE, MENUISERIE D'EXCEPTION