Trafic de drogue à Toulouse : un réseau organisait les commandes et livraisons sur Snapchat

614aecefb9fe8 snapchat 5463861 Trafic de drogue à Toulouse : un réseau organisait les commandes et livraisons sur Snapchat

C’est un important trafic de drogue qui vient d’être mis à jour à Toulouse après 8 mois d’enquête. 16 personnes ont été interpellées. La méthode de ce réseau : les commandes et les livraisons étaient convenues sur messagerie et application comme Snapchat.

Gros coup de filet pour la brigade de recherches de la gendarmerie de Toulouse-Saint-Michel qui a interpellé 16 personnes impliquées dans un important réseau de trafic de stupéfiants sur les communes de Blagnac, Montgiscard et Toulouse.

L’enquête a commencé en avril 2021, suite à l’interpellation d’un livreur de stupéfiants qui travaillait grâce à un réseau de vente utilisant l’application Snapchat. Rapidement, plusieurs autres participants au réseau étaient identifiés.

Devant l’ampleur du trafic, le service de lutte contre la criminalité organisée du parquet de Toulouse ouvrait une information judiciaire en octobre 2021. Le trafic fonctionnait avec un point de vente “classique”, mais aussi avec des comptes Snapchat et Télégram. La drogue en provenance d’Espagne était régulièrement commandée et livrée via ces applications.  

Les perquisitions menées aux domiciles des mis en cause, ont permis de mettre la main sur 1,3 kg de cocaïne, 2,8 kg d’herbe de cannabis, 5 kg de résine de cannabis, 285 cachets d’ecstasy et 31g de MDMDA.

Par ailleurs, les enquêteurs ont saisi 58.691 euros en espèce, des comptes bancaires (contenant 69.490 euros) et 8 véhicules de marque Mercedes, Harley-Davidson, Opel, Nissan, Citroën, Hyundai, ainsi que de nombreux objets et vêtements de luxe provenant des fruits du trafic, pour un montant dépassant les 250.000€

La majorité des mis en cause percevait des prestations sociales, allocations de chômage, RSA, prime à l’emploi, alors que leur train de vie ne correspondait pas à ces revenus. Certains d’entre eux ont déjà été condamnés, pour certains très récemment, pour trafic de stupéfiants.

Quatre ont été placés sous contrôle judiciaire. En revanche, les six autres ont été présentés à un juge des libertés et de la détention qui a ordonné leur placement en détention provisoire.

L’enquête se poursuit désormais sous la direction du juge d’instruction en vue d’identifier les autres auteurs, co-auteurs ou complices du trafic et l’ensemble des bénéficiaires.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

S'inscrire

spot_imgspot_img

A découvrir aussi
Toute l'info à Béziers

Appel d’offres : Réparation du pont de Bolquère, RN 116

Texte intégral appel d'offre : Réparation du pont de Bolquère

Pro D2 – Grenoble décroche sa première victoire de l’année face à Agen

PRO D2 - Portés par leur public, les Grenoblois ont fait déjouer les Agenais qui restaient sur trois succès consécutifs. Ce vendredi 3 février, les joueurs de Fabien Gengenbacher ont décroché leur première victoire de...

VIDEO. Réforme des retraites : pourquoi Patrick Vignal, député Renaissance de l’Hérault, veut “faire évoluer le texte”

Il est l'un des rares députés de la majorité qui menacent de ne pas voter la réforme des retraites. Avant l'examen du texte en séance plénière lundi, Patrick Vignal, élu de l'Hérault, persiste et signe sur le plateau du journal de France 3 Occitanie, ce vendredi 3 janvier 2023.

Le verdict est tombé dans l’affaire du viol et des agressions sexuelles commises à Béziers et Gaillac. 10 ans pour l’accusé

L'homme qui était accusé du viol et d'agressions sexuelles, à Béziers et à Gaillac, sur la fille adoptive de sa compagne ainsi que d'agression sexuelle sur une amie de la fille, a été condamné ce vendredi soir 3...