Agglo de Béziers : “Oui, on continue à investir !”

image Agglo de Béziers : "Oui, on continue à investir !"

L’Agglo Béziers Méditerranée fera face, en 2023, à une hausse de plus de 6 % de ses coûts de fonctionnement. Un contexte évoqué lors du débat d’orientation budgétaire, à l’ordre du jour du conseil qui se déroulait lundi, à la salle des fêtes de Villeneuve-lès-Béziers.

Les élus communautaires se sont ainsi réunis lundi à Villeneuve-lès-Béziers pour aborder les choix opérés pour l’Agglo dans un budget contraint. Robert Gély, maire de Lieuran-lès-Béziers, délégué aux finances de l’Agglo, a égrené : “Hausse des coûts d’externalisation du traitement des déchets (près de 1,5 million d’euros)” ; augmentation des dépenses d’électricité (+1 million d’euros), de gaz (+ 191 000 euros), des carburants ( +213 000 euros) ; des frais de personnels (avec notamment la hausse des points d’indice) (+1,3 million d’euros)… “Soit au total une hausse de 6,45 millions d’euros des dépenses de fonctionnement, +6,6 %.” Malgré cela, le volume d’investissement dans l’équipement reste stable, avec 50,5 millions annoncés pour 2023 (contre 51 millions d’euros en 2022) dont 10,4 millions d’euros pour le palais des sports ou encore 4,4 pour la pénétrante à l’entrée ouest de Béziers. 

Pour sa première participation au conseil, la nouvelle maire de Lignan, Catherine Montaron-Sanmarti, interrogea : “Comment les recettes de la piscine Nakache peuvent-elles augmenter alors que le bassin extérieur sera fermé et que la piscine sera ouverte moins longtemps ?” “On a une augmentation des tarifs et c’est une projection…”, a répondu Robert Gély. 

Dans l’opposition, Florence Taillade regrettait l’absence de commission finances. “On découvre là un tas d’éléments que nous n’avions pas. Ce serait mieux si nous avions pu apporter notre pierre à l’édifice”. “Les investissements restent à l’identique, on baisse la voilure sur le fonctionnement mais il faudra bien faire fonctionner ces équipements”.

“Et vous acceptez cela sans broncher ?”

Le communiste Nicolas Cossange se voulait quant à lui offensif à l’égard du président de l’Agglo Robert Ménard. S’agissant des réformes gouvernementales : “Et vous acceptez tout cela sans broncher ? Où est passé celui qui dénonçait un Etat qui étrangle les collectivités alors même que jamais la bride n’a été plus serrée qu’aujourd’hui ?” “Ce sont malheureusement les habitants qui risquent d’en payer le prix fort  car derrière les difficultés des collectivités, c’est la qualité des services publics qui est en jeu”. Il dénonçait également le manque de moyens mis sur le développement économique (1 million d’euros). Préférant ignorer la confrontation, Robert Ménard se contentait de souligner son choix : “Oui, on continue à investir, notamment parce que cela donne du travail aux entreprises”

Béziers avantagée en matière d’investissement ?

L’élu communiste Nicolas Cossange dénonçait également “le poids de la ville-centre dans les projets” de l’Agglo. Robert Ménard répondait par quelques chiffres sur le montant de l’investissement par habitant : “270 euros pour Boujan, 580 euros pour Béziers, 1515 euros pour Sérignan, 2247 euros pour Valras…” “On fonctionne sur l’utilité des projets”, ajoutait Robert Ménard. Autrement dit, peu importe la commune selon lui. 

https://www.midilibre.fr/2022/11/15/agglo-de-beziers-oui-on-continue-a-investir-10804314.php

.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

S'inscrire

spot_imgspot_img

A découvrir aussi
Toute l'info à Béziers

Béziers : au stand de tir, les vieux fusils sont récupérés par centaines

Depuis vendredi dernier, le stand de tir de Béziers accueille une vaste opération de restitution d'armes pilotée par la préfecture et le commissariat. Sur place, la file d'attente est longue et le site ne désemplit...

Prix de l’énergie : artisans bouchers et boulangers redoutent de mettre la clé sous la porte

Mis à mal par les crises qui sévissent à tous les niveaux : hausse des prix de l'énergie, des matières premières, baisse du pouvoir d'achat, les artisans bouchers voient leur activité menacée. Les bouchers ont manifesté ce mardi à Paris. Les boulangers, plus discrets, n'en sont pas moins inquiets.

Des pingouins tordas observés près des côtes dans l’Hérault

Le phénomène surprend partout sur le littoral méditerranéen, des pingouins tordas s'approchent des cotes et de nombreux pêcheurs et même des promeneurs ont pu les observer. Dans l'Hérault, on en a vu à Palavas ou Vendres par exemple.

Conducteur de machine en imprimerie – Mouans sartoux

Groupe Advance recrute Conducteur de machine en imprimerie - Mouans sartoux - Le Groupe Advance est composé d'un réseau d'agences en recrutement CDI, CDD et intérim (Advance Emploi Corse, Grasse, Aubagne, Pays d'Aix, Pays d'Arles, Occitanie). Advance Emploi Grasse, recrute pour son client, imprimerie, un conducteur de machine en imprimerie H/F pour renforcer leur équipe.