Hérault : menacé d’expulsion, le couple d’octogénaires pourrait devoir régler 20 000 euros de loyers impayés

Le couple d’octogénaires, sur le point d’être expulsé d’un domaine à Servian où le mari est employé en tant que gardien, vient d’apprendre ce jeudi 14 juillet qu’il doit verser un loyer à son propriétaire par décision de justice.

Mercredi 13 juillet, nous relations l’expulsion prochaine d’un couple d’octogénaires, installés depuis plusieurs années dans un domaine de Servian (Hérault). Le couple a entamé un bras de fer avec le propriétaire du domaine qui lui a demandé de quitter son logement afin qu’il puisse vendre sa bâtisse. Le couple, sûr de son bon droit, n’imaginait pas apprendre qu’une décision de justice, non frappée d’appel, donnait raison aux propriétaires.

Une condamnation le 28 septembre 2020

Le 16 avril 2020, les propriétaires avaient notifié au gardien et son épouse la résiliation du contrat de prêt du logement occupé en échange de travaux dans le domaine, car ils entendaient le vendre. Une résiliation assortie d’un préavis de trois mois. Le 14 août de la même année, il était demandé, devant la justice, l’expulsion des octogénaires, mais aussi le versement d’un loyer sous astreinte.

Le 28 septembre 2020, le tribunal judiciaire de Nîmes statuait. Il a admis que le couple séjournait dans le logement sans droit ni titre depuis le 14 août. Il a condamné le gardien et son épouse à verser à leur propriétaire un loyer de 800 euros par mois et a ordonné l’expulsion des Van de Loo, avec, au besoin, le concours de la force publique.

René van de Loo pas au courant du jugement

René Van de Loo, embauché pour des travaux en tout genre par les propriétaires, n’a pas compris la teneur de ce jugement quand Midi Libre le lui a appris. “Je n’ai jamais été convoqué devant la justice. Je ne sais même pas de quoi vous me parlez. Si j’avais été invité devant le tribunal, bien entendu que je serais allé me défendre”, nous a-t-il assurés. ” Aujourd’hui, qu’est-ce que je peux faire puisque je suis condamné ?”

Condamné par la justice en 2020, le couple Van de Loo indique n’avoir jamais été mis au courant. MIDI LIBRE

En effet, la condamnation est définitive puisque le couple Van de Loo n’a pas fait appel. Pire encore, les deux octogénaires se retrouvent avec une énorme dette à solder :  20 mois de loyers impayés. “Mon compte bancaire est bloqué et je n’ai pas beaucoup d’économies, reprenait René Van de Loo. Ce sont encore les plus forts qui gagnent. Tout a été fait sans que l’on nous avertisse. Moi, je ne peux pas me payer un avocat. Je ne sais plus quoi faire.” Le couple pourrait avoir à régler une ardoise d’environ 20 000 euros.

Le sous-préfet de Béziers clarifie la situation

Comme nous ne parvenions pas à joindre les propriétaires, le sous-préfet de Béziers, Pierre Castoldi, nous a expliqué la situation administrative du couple. “Les directives du gouvernement étaient claires. Pas d’expulsion durant la pandémie si nous ne trouvions pas de logement. Les propriétaires l’ont accepté. Là, c’est terminé. Ces personnes âgées risquent l’expulsion car elles sont mal conseillées et refusent les solutions de relogement qui ont été négociées avec la mairie de Servian. Tout près de leur domicile. Si elles s’entêtent, elles pourraient se retrouver dans un logement d’urgence, avec à leur charge une recherche d’appartement pour y vivre. C’est dommage car la mairie a pris des mesures pour leur venir en aide à ma demande.” 

Selon nos informations, les propriétaires du domaine de Servian se seraient retournés contre l’Etat qui n’a pas fait exécuter la décision judiciaire d’expulsion. L’État se retournera ensuite vers le gardien et son épouse pour rembourser l’argent qui sera versé aux propriétaires du domaine de Servian.

LIRE AUSSI – Hérault : un couple d’octogénaires menacés d’être expulsés du domaine qu’ils devaient garder

https://www.midilibre.fr/2022/07/14/herault-le-couple-doctogenaires-sur-le-point-detre-expulse-a-servian-sera-tres-endette-10435653.php

.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

S'inscrire

spot_imgspot_img

A découvrir aussi
Toute l'info à Béziers

LA TALVERA

Cet article est paru en premier sur Youtube Mairie de Béziers

LE PETIT NICOLAS

Chargé.e de communication en alternance (h/f) – Montpellier

MyDigitalSchool recrute Chargé.e de communication en alternance (h/f) - Montpellier - MyDigitalSchool Montpellier, école du web et du multimédia, recrute pour le compte d’un de ses partenaires, un.e Chargé.e de communication (H/F) Vous serez élève au sein de notre école et suivrez en même temps un Bachelor Digital  durant 12 mois au sein de notre école afin de développer vos compétences en communication, en création de contenu et d’analyse. L’entreprise : L’entreprise est un centre de formation professionnelle. Leur offre de formations professionnalisantes permet de monter en compétences et nourrir sa « boite à outils professionnelle ».   Tu souhaites rejoindre une équipe dynamique avec plein de projets à concrétiser ? Avoir la possibilité de laisser ta créativité s'exprimer ? Tu maitrises les réseaux sociaux de A à Z? Tu as une expertise dans la gestion des sites web ? Alors viens ! Vous serez chargé.e de mettre en œuvre et de cocréer la stratégie globale de communication, d’être force de proposition pour la conception et réalisation du calendrier éditorial, de gérer le suivi statistique, de mesurer l'impact de la communication et de proposer si besoin des actions d'ajustement.

Opinion du Midol : Tom Staniforth, Ô mon capitaine !

Tom Staniforth, le colossal deuxième ligne du CO, débarqué dans le Tarn à l’orée de la saison 2021-2022, n’en finit plus de prendre du galon dans le Tarn.