Trains régionaux : fermée depuis 50 ans, la ligne SNCF Pont-Saint-Esprit, Avignon, Nîmes rouvre fin août

La liaison ferroviaire de la “rive droite du Rhône”, fermée au transport de voyageurs depuis 1973, va rouvrir fin août entre Pont-Saint-Esprit et Nîmes. Elle va ainsi desservir plusieurs communes, dont 5 des 9 plus peuplées du Gard et Avignon, la préfecture du Vaucluse. La Région Occitanie espère 200.000 voyageurs par an.

Cette réouverture d’une ligne TER dans le Gard, décidée lors des États généraux du rail lancés par la Région Occitanie, répond aux besoins de mobilité d’un territoire en plein essor démographique et économique.

En 1975, 2 ans après la fermeture de la ligne, le Gard comptait 495.000 habitants, aujourd’hui, ils sont environ 755.000, soit une hausse de 55%. Dont plus de la moitié, environ 447.000, réside dans l’est du département et dans le Gard rhodanien, second bassin industriel de l’Occitanie, représentant 225.000 emplois.
D’où le besoin de connexions ferroviaires avec le Vaucluse et Avignon mais aussi avec Nîmes, ville préfecture du Gard.

Il s’agit de la première réouverture d’une liaison ferroviaire voyageur de ce type en France depuis 2016.

A partir du lundi 29 août 2022, cette ligne de 82km fera 5 allers-retours par jour entre Pont-Saint-Esprit, dans le Gard et Avignon, dans le Vaucluse, en 30 minutes, avec un arrêt à Bagnols-sur-Cèze, 3e commune la plus peuplée du Gard. Un gain de temps très important de centre-ville à centre-ville par rapport aux trajets en voiture, à cause des bouchons.

La ligne TER sera prolongée une fois par jour (A/R) au-delà d’Avignon pour effectuer le trajet jusqu’à Nîmes en 40 minutes de plus, soit 1h20 au total depuis Pont-Saint-Esprit.

D’ici 2026, les trains desserviront d’autres arrêts, dont les gares seront d’ici-là réaménagées. Il s’agit de Laudun-l’Ardoise, Roquemaure/Tavel et Villeneuve-lès-Avignon entre Pont-Saint-Esprit et Avignon, puis d’Aramon, Remoulins/Pont du Gard et Marguerittes entre Avignon et Nîmes.

Des correspondances sont ensuite possibles vers Montpellier, Alès ou encore Tarascon et Marseille.

Le coût de la réouverture complète de la ligne, d’ici 2026, est estimé à 100 millions d’euros. Il est financé par la Région Occitanie, SNCF Réseau (pour le réaménagement des gares) et les collectivités locales desservies.

Les infrastructures ferroviaires de Pont-Saint-Esprit ont été réorganisées pour permettre le «retournement» des rames. Pour faire de Pont-Saint-Esprit à la fois un point de départ et un terminus de la ligne, il a été nécessaire de créer une voie supplémentaire à côté des deux voies principales pour permettre aux trains de stationner entre deux trajets.

Il a fallu ou il faudra réaménager, voire créer, des quais adaptés aux trains en circulation et capables d’accueillir un grand nombre de voyageurs. Ils seront reliés de façon sécurisée pour passer de l’un à l’autre par des passerelles avec ascenseurs ou des escaliers, comme à Bagnols-sur-Cèze et Remoulins-Pont-du-Gard.
Des bancs, poubelles et abris ont été installés ainsi qu’
un système d’information pour renseigner les voyageurs sur les horaires de passage des trains. A terme, les 8 autres arrêts desservis seront tous réaménagés.

Autre point important, la sécurisation des 27 passages à niveau entre Pont-Saint-Esprit et Nîmes.

Le billet coûtera 3 euros jusqu’à 20km, 6 euros entre 21 et 40km et 9 euros au-delà de 40km, selon un communiqué conjoint de la Région Occitanie, de l’Agglomération Gard Rhodanien et de la SNCF.

Des abonnements mensuels de 15€40 à 44€ seront proposés, billet à 1€ pour les 18-26 ans.

Mise en service au XIXe siècle, la ligne dite de la “rive droite du Rhône”, reliant la région lyonnaise à Nîmes, a constitué pendant plus d’un siècle un axe ferroviaire nord-sud important, desservant 17 gares sur plus de 254km.
Mais face au développement de la ligne ferroviaire Lyon-Marseille, empruntant la rive gauche du Rhône, et la concurrence de la voiture, la décision avait été prise en 1973 de la réserver au frêt.

Envisagée depuis une quinzaine d’années, sa réouverture au trafic de voyageurs avait été portée au rang de priorité par une large concertation organisée par la région Occitanie en 2016.

La remise en service commercial est donc pour le 29 août. Mais à l’occasion de cette réouverture, la Région Occitanie organisera, en partenariat avec la SNCF, les communes de Bagnols-sur-Cèze et de Pont-Saint-Esprit et la Communauté d’agglomération du Gard rhodanien, un événement festif et populaire, le dimanche 28 août, ouvert à tous.

Il s’agit de la circulation du train inaugural ponctuée par des animations, des temps d’échange et de partage. Plusieurs centaines de personnes sont ainsi attendues pour célébrer le retour du train dans le Gard rhodanien.

Prochaines liaisons envisagées par la Région, Luchon-Montréjeau et Alès-Bessèges.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

S'inscrire

spot_imgspot_img

A découvrir aussi
Toute l'info à Béziers

Chronique Culinaire S2 EpP2

Cet article est paru en premier sur Youtube TV Sud Béziers

L’instant Mam Philippe Uminski part 1

Loin d'être un inconnu dans le métier, réalisateur, arrangeur, remixeur, musicien et compositeur pour bon nombre d'artistes de renom dont Archive, La Grande Sophie, Calogero... Philippe Uminski nous offre un moment de partage et d'échange musical. Cet article est paru en premier sur Youtube MAM Béziers

Oyonnax

Cet article est paru en premier sur Youtube Rugby Club Béziers

Le Palmarès d’Antoine Genton – C l’hebdo

Pièces jaunes, Brigitte Macron, Megan Markle.... Chaque semaine Antoine Genton revient sur les faits qui ont marqué l'actualité. Cet article est paru en premier sur l'INA Youtube